VOYAGE AU VIETNAM

Le guide pratique du Local Xplorer

Top à visiter

Best Xplorations

Plats Typiques

Vietnamien

+ 5 heures

Transport

Visa

Vaccins

JANV.

FÉVR.

MARS

AVR.

MAI

JUIN

JUIL.

AOÛT

SEPT.

OCT.

NOV.

DÉC.

Par jour d'Xploration

TOP A VISITER AU VIETNAM

La Baie d’Halong terrestre ça vous parle?

Embarquez dans une petite pirogue typique et voguez sur la rivière sinueuse qui mène aux pics karstiques. Magnifique cadre, calme absolue et gentillesse des habitants seront au rendez-vous. Sur les berges qui longent la rivière, des rizières se dressent, seules quelques personnes travaillent dans les champs au milieu des petits temples. Un petit coin de paradis.

 

Bien que touristique la baie d’Halong reste une étape incontournable dans un voyage au Vietnam. Il est possible de s’éloigner des circuits touristiques en y passant plusieurs jours. En effet la plupart des touristes optent pour une excursion d’une journée au départ d’Hanoi. Il vous sera alors possible de dormir sur un bateau où même sur un îlot afin de pouvoir profiter d’une partie plus reculée.

Ville calme et ancienne capitale impériale du Vietnam entourée de remparts, la rivière des parfums, le grand marché, la citadelle impériale et les sépultures royales rependues dans la campagne environnante sont des incontournables. Les 7 mausolées impériaux à l’architecture variante dégagent une atmosphère particulière, certains plus majestueux que d’autres. parfois perchés sur la colline, d’autres reculés dans les bois… La visite en scooter permet d’être libre de se déplacer où l’on veut, de visiter les tombeaux auxquels les tours organisés ne se donnent pas la peine d’aller mais aussi de prendre son temps et d’admirer la beauté du paysage, entre rizières, collines, forêts et ruisseaux.

La Terre Sainte de My Son, perdu dans la jungle regorge de vestiges du royaume de Champa d’où transpirent une atmosphère toute particulière. Si le site datant du 4ème siècles est très endommagés, certains monuments gardent leur grandeur et certaines sculptures des dieux hindouistes Shiva, Ganesh, Vishnou, gardent leur splendeur.

Hoi An, ville paisible où le temps semble s’être arrêté, aux maisons jaunes, en bois sculpté et au toit de tuiles, son mélange d’architecture japonaise, chinoise et française, aux lanternes colorées et  au marché aux odeurs d’ailleurs, dégage un charme fou. Il fait bon de se balader dans cette ville et de découvrir des demeures traditionnelles, pleines d’histoires (datant du 17ème siècle). Les Maisons Tan Ky et Tran Duong, la pagode Chuc Thanh, le temple Phuc Kien ou encore le Pont Japonais (construit en 1593 pour relier les communautés Chinoises et Japonaises)sont à ne pas louper. La petite île de Cam Nam dans l’embouchure de Hoi An vaut également le détour.

Louer un vélo permet également de sortir un peu de la petite ville, de traverser les bras du fleuve Thu Bồ sur laquelle est établie Hoi An, de découvrir les rizières environnantes où travaillent des paysans et même d’arriver jusqu’à Hidden Beach sur la mer de Chine.

Chau doc et son marché, poumon de la ville (où l’on trouve tout un tas de choses étranges) ainsi que ses maisons qui bordent le fleuve construites de taule et de pilotis, certaines complètement penchées, prêtes à plonger. Embarquez sur une petite jonque qui nous amène aux marchés flottants pour découvrir les lieux,  les maisons flottantes, les élevages de poissons, ingénieuses ces maisons flottantes avec trappes intégrées qui permettent de directement pécher son poisson depuis son salon !
Des paysages toujours aussi sauvage et typiques.

La découverte du Mont Sam Nui, un des mont sacré du Vietnam, lieux de pèlerinage parsemé d’une centaine petits temples et pagodes est également à ne pas manquer. Un moto taxi devrait vous aider à traverser les campagnes pour arriver jusqu’à un grand temple au pied de la montagne. Suivra 284m d’ascension de la colline avec une vue splendide : rizières à perte de vue, collines, mélange de couleurs vert, bleu, marron et jaune. D’un côté de la colline le Cambodge, de l’autre le Vietnam. A découvrir !

Osez vous arrêtez à Văn Giáo, petit village sur la route de Chau Doc dans le Delta du Mékong. Perdez-vous dans ses alentours et, au détour de la forêt de Tra Su, en empruntant la rue bordée d’habitations qui longe la rivière, rencontrez ses habitants. Aidez ces femmes à travailler le riz. Curieuses et chaleureuses, elles vous feront passez un moment unique, loin des sentiers battus. Découvrez toute l’immersion ici !

J'ajoute mes tops !

BEST XPLORATIONS AU VIETNAM

J'ajoute mes Best Xplorations !

Conseils & Astuces pour partir au Vietnam

Très important au Vietnam, vous avez besoin d’un adaptateur ! Voici les prises que vous trouverez au Vietnam :
 

Si tu ne parles pas Vietnamien, 2 solutions :

Parler en Anglais : avec un peu de chance tu arriveras à te faire comprendre
───
Utiliser le langage des signes ! Un peu plus compliqué, mais cela fera rire tout le monde !

Nous avons trouvé les Vietnamiens beaucoup moins ouverts au nord qu’au sud.

Ah le sud sa qualité de vie … A méditer ! 🙂

J'ajoute mes Conseils !

PLATS TYPIQUES VIETNAMIENS

PHO

Un bouillon aux nouilles de riz, viande, soja, épices. Plats très populaire que l’on retrouve à tous les coins de rue pour quelques euros.

BANH MIE

Le sandwich vietnamien avec du pain ! (et oui les français sont passé par ici). Il y a plusieurs variantes au pâté, à la viande avec des légumes crus … A manger sur le pouce à chaque coin de rue.

CAO LAU

Plat typique de la ville de Hoi An, le Cao Lau est un petit bol de nouilles agrémenté de tranches de porc, de pousses de soja, de salade, de menthe et de croustillant (peau de porc grillée) dans un léger bouillon du Cao Lau (eau du puit de la ville).

BANH XEO

La crêpe vietnamienne à la farine de riz. Cette crêpe croustillante peut être agrémentée de différentes viandes, crevettes et autres crudités en fonction des régions.

ROULEAU DE PRINTEMPS

Celui-ci vous le connaissez, c’est sûr ! Et si vous avez l’habitude de le manger au resto chinois près de chez vous, le rouleau de printemps est bel et bien vietnamien ! Cette feuille de riz contient de la salade, des crevettes ou de la viande, des vermicelles de riz des pousses de soja et de la menthe. Fraicheur et saveur assurées !

J'ajoute mes Plats Typiques préférés !

Quand partir au Vietnam?

de décembre à avril

 

Le Vietnam se visite à toute période de l’année. Long de 1 650 km, le nord et le sud du Vietnam ont des saisons bien différentes. Lors de la mousson d’hiver dans le nord (il neige même !) entre octobre et mars, il fait bon et sec au sud. Le climat est chaud et humide dans pratiquement tout le pays lors de la mousson d’été (de mai à octobre). La période des typhons touche le nord et le centre du pays entre juillet et novembre.

Lors de notre passage en février, nous n’avons pu nous rendre dans le nord, il neigeait dans la région de sapa. Le froid et le mauvais temps à Hanoï nous a surpris en arrivant des îles du sud de la Thaïlande.

Les mois de mars et avril permettent aussi bien de découvrir le nord que le sud du pays. Des vacances à Pâques ? N’hésitez plus !

VIETNAM

 

 

BUDGET POUR PARTIR AU VIETNAM

2 à 4€ la nuit

3€ le repas

2€ les 2 heures

 

Pas de soucis à ce niveau-là il est très facile de retirer de l’argent (à part si vous vous trouvez au fin fond du Delta du Mékong un dimanche, jour de pèlerinage ! article ici).

La monnaie est le Dong. Comme dans les autres pays asiatiques, il vaut mieux retirer dans des distributeurs de banques officielles, sinon attention les commissions !

Tout se négocie au Vietnam, n’hésitez pas mais gardez le sourire et ne descendez pas trop bas, votre plaisir d’acheter sera réduit à néant si le vendeur n’est pas content.

Le pourboire n’est pas une généralité mais les Vietnamiens l’apprécient.

Le budget Bus est très variable en fonction des compagnies et des localisations.

 

Je partage mon budget !

LES TRANSPORTS VIETNAMIENS

low cost

accessible partout

Local Immersion garantie

Les vols low cost ne sont pas cher si on s’y prend tout de même un peu en avance avec les compagnies : Jetstar, Vasco, VietJet Air..

Globalement facile de se déplacer en bus locaux partout. Les prix ne sont vraiment pas chers et les prestations dépendent des régions (plus tu descends au sud plus ton confort diminue). La qualité des transports est donc très variable en fonction des zones. Les Vietnamiens conduisent à l’asiatique diront nous (ou à la marseillaise, ça revient plus ou moins à la même chose). C’est-à-dire, vite et en prenant pas mal de risques (mais bon nous n’en sommes pas morts).

Nous avons testé les bus de nuit et avons été très agréablement surprise de la qualité de la prestation. En effet, en bonnes backpackeuses que nous sommes, nous avons privilégié le prix au confort et nous nous sommes retrouvées avec un vrai lit 3 places (ça tombe bien on était 3 !) et le wifi !

Les mini-bus du Delta du Mékong sont une expérience à eux seuls qui méritent le détour ! Déjà vous serez les seuls étrangers (Local’immersion garantie !), ensuite vous serez serrés, vous apprendrez qu’il est toujours possible de faire rentrer plus de voyageurs (et même qu’il est possible de leur fournir une place assise: avec des chaises en plastiques rouge rajoutées au niveau de la porte !), vous  comprendrez la nécessité d’un co-pilote même si vous connaissez la route par cœur (et ouais lui son job c’est de racoler les locaux en criant le nom de la destination à chaque fois qu’il aperçoit une personne au bord de la route !), bon tout ça s’en parler de leur conduite (disons pas très prudente) mais le pire dans tout ça c’est que vous en redemanderez !

Je partage mon Xpérience !

VISA POUR LE VIETNAM

< 15 jours

25€ < 30 jours

Vous avez bien de la chance ! A notre passage en 2014, les français avaient besoin d’un visa pour rentrer sur le territoire vietnamien. Voici les informations du site des affaires étrangères françaises :

« Depuis le 1er juillet 2015, les ressortissants français sont dispensés de visa pour un séjour n’excédant pas 15 jours (jours d’entrée et de sortie inclus).
Un délai de 30 jours est requis après la dernière sortie du Vietnam pour pouvoir bénéficier une nouvelle fois de la mesure de dispense de visa pour un séjour n’excédant pas 15 jours.
Les étrangers peuvent entrer sur le territoire vietnamien aussi bien par les aéroports internationaux (Hanoi, Ho Chi Minh Ville, Danang) que par les postes terrestres (Chine, Laos, Cambodge)
Depuis le 1er février 2017, les autorités vietnamiennes ont mis en place pour 40 pays, dont la France, la possibilité de demander en ligne un visa pour la somme de 25 €. Cet « e-visa » est limité à une période de 30 jours maximum avec une seule entrée. Les bénéficiaires de cet e-visa récupèrent leur visa à leur arrivée à l’aéroport au Vietnam, auprès d’un guichet dédié… »

Merci pour l’info au site du gouvernement!

VACCIN POUR LE VIETNAM

rage

encéphalite japonaise

hépatite A et B
fièvre typhoïde

Alala ! Les piqures vous font peur ? Pas de soucis, à part vos contrôles vous êtes assez tranquille en terme de vaccin (tout dépend des endroits où vous vous rendez et de la durée de votre voyage). Selon le site du gouvernement (ah heureusement il est là) :

« La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite (+/- coqueluche) est conseillée.
Rage : la rage est endémique au Vietnam. La plus grande prudence vis-à-vis des animaux errants est recommandée sur l’ensemble du territoire vietnamien, villes incluses.
Autres vaccinations conseillées (selon conditions d’hygiène et durée du séjour) : hépatites virales A et B, fièvre typhoïde.
En cas de séjour en zone rurale, la vaccination contre l’encéphalite japonaise peut être nécessaire.  »