Initiation aux danses cubaines

Previous

Next

Initiation aux danses cubaines à Trinidad

Trinidad Une après-midi 4 personnes max.

Toute l’année  Danse, Musique, Culture  Déjà testé par 2 Local Xplorers

Petit aperçu :

Vous avez toujours voulu vous déhancher sur les rythmes latinos mais ne savez pas vraiment danser la salsa ? C’est le moment de vous lancer ! Comment mieux apprendre qu’avec des locaux passionnés qui vous initieront avec plaisir ? Osez entrer dans la Casa de Cultura de Trinidad et partager un moment culturel fort. Pour les danseurs hors pairs, c’est également l’occasion de faire des rencontres authentiques !

LA LOCAL IMMERSION

Se déhancher sur de la musique cubaine ?

Vous imaginez Cuba pleine de fêtes, de musiques et de danses ?
Vous n’allez pas être déçus ! La musique et la danse sont religion à Cuba. De la salsa à la rumba en passant par le cha cha cha, le son et j’en passe, il y en a pour tous les goûts. (Encore faut-il les reconnaître !)

Si vous souhaitez vivre la frénésie et la convivialité qui se crée autour de cet art, mais aussi faire de belles rencontres, rendez-vous à la Casa de Cultura Julio Cueva Diaz pour une après-midi pleine d’émotions ! 

Au programme : 

Initiations aux danses cubaines avec les locaux
───
Rencontres inoubliables et enrichissantes
───
Dégustation de rhum car sans rhum, pas de danse !
───
Discussions approfondies sur le mode de vie des cubains et leur façon de penser (pour les experts en espagnol uniquement !)

Une expérience festive authentique accessible à tous !

LA LOCALISATION

Casa de Cultura Julio Cueva Diaz – Trinidad.

Pour une fois cette immersion n’est pas perdue au fond de la pampa ! Elle n’est pas moins typique pour autant ! Tout se passe à la Casa de Cultura Julio Cueva Diaz à Trinidad. Non loin de la Plaza Major, il vous faudra emprunter la rue Rosario en face des escaliers où il y a la wifi et vous laisser guider par la musique. La façade bleue, barreaux blancs aux fenêtres et carreaux noirs et blancs au sol, vous ne pourrez pas la louper. La Casa de Cultura organise également différentes activités culturelles, renseignez vous pour connaître le programme. C’est un lieu où les cubains (notamment les seniors) aiment se retrouver et partager. Le lieu parfait pour s’enrichir d’une nouvelle culture et rencontrer les autochtones !

L’HÔTE

Les habitués de la Casa de la Cultura.

Les seniors de Trinidad qui se réunissent à la Casa de Cultura pour danser toute l’après-midi entre amis autour de verres de rhum sont très accueillants. Il vous apercevront vous arrêtez de l’autre côté de la rue, perplexe et timide et vous feront signe de rentrer. Si beaucoup de touristes passent dans cette rue, très peu osent s’y aventurer. Vous serez en immersion totale !
Ces passionnés de danse ne mettront pas beaucoup de temps à vous inviter à danser et il vous faudra vous adapter à tous les styles de musique. On passe rapidement de la salsa à la bachiata puis à la rumba. C’est là que vos cavalier(e)s vous apprendront les pas de bases en veillant à ne pas aller top vite pour les débutants.
Curieux et très sympathiques, il vous demanderont, entre deux chansons, d’où vous venez et vous offriront un verre de la bouteille de rhum qu’ils ont ramenée de l’épicerie du coin. Ils vous raconteront alors leur histoire et ce sera le début d’un échange riche.

NOTRE EXPERIENCE

C’est complètement par hasard que j’ai découvert la Casa de Cultura Julio Cueva Diaz. Alors que mes amis faisaient une pause wifi aux escaliers à l’angle nord-est de la Plaza Major, je décidais de faire un tour. C’est directement en commençant à descendre la petite rue en face que j’entendis les premières notes de musique. Je me laissais guider pour découvrir quel était le lieu d’où provenait la musique. J’ai ensuite vu la façade bleue et les adeptes qui dansaient. Ambiance latino, femmes et hommes déjantés sur la piste de danse. Un homme me voit les yeux écarquillés, sourire aux lèvres et me fait signe de rentrer. Je rentre en m’assois sur une chaise, il me propose directement de danser. Je lui dis que je reviens avec mes amis, vais les chercher et y retourne.

Là commence le début de l’expérience. Un premier senior du groupe me propose de danser. Voyant que je me suis pas très à l’aise, il ralentit le rythme et m’explique les pas de base que nous répétons plusieurs fois avant de passer au suivant. 1, 2, 3 – 1, 2, 3 pour la salsa et puis plus 2, 3, 4 – 2, 3, 4 pour le son.
Ok, pas évident de comprendre la différence mais le tout c’est d’arriver à danser sur les deux musiques. Après plusieurs musiques et un bon professeur on y arrive.

Et puis toute la salle se déchaîne sur des sons Afro-cubain, tout le monde danse en se regardant. J’admire particulièrement ce couple qui ne s’arrête pas de bouger dans tous les sens.
On passe de bras en bras et puis la musique s’arrête, petite pause, un homme revient avec 3 bouteilles de rhum pour recharger les batteries de la troupe, on trinque et puis on se remet à danser sur d’autres airs, d’autres danses.

On n’arrête plus jusqu’à ce que la petite mamie qui dansait avec son mari depuis le début vienne nous parler, qu’elle nous demande d’où l’on vient et nous montre des photos de ses enfants. Elle nous parle de sa vie à Trinidad et finalement se remet à danser. Elle nous entraîne et nous apprend d’autres pas.

Je m’arrête de danser pour me rapprocher des deux hommes sur le pas de la porte qui bougent en rythme depuis leur chaise. Ils se remémorent des souvenirs, me posent des questions mais j’ai du mal à tenir une conversation (encore loin d’être au top niveau espagnol…)

Sur les coups de 19h le groupe commence à se disperser. On dit au revoir à tout le monde et on part des étoiles dans les yeux et des souvenirs pleins la tête; conscients d’avoir vécu un moment privilégié avec des gens extraordinaires.

ÇA ME PLAIT, ÇA M’INTERESSE, ÇA MÉRITE D’ÊTRE CONNU ?

JE PARTAGE !


Partager