La vie à la cubaine

Previous

Next

La vie à la cubaine

Playa Larga 1 à 2 jours 4 personnes max.

Toute l’année  Art de vivre, Culture  Déjà testé par 2 Local Xplorers

Petit aperçu :

Apprendre d’une culture c’est aussi s’enrichir de sa population, goûter à son quotidien. Nous vous proposons de découvrir la côte sauvage de la fameuse baie des cochons avec Kiko, un local heureux de vous faire découvrir ses coins préférés et ses activités quotidiennes. Entre plongeon dans les eaux turquoise, pêche à la cubaine et soirée endiablée aux airs de salsa, de quoi vivre une journée inoubliable.

LA LOCAL IMMERSION

Se laisser enivrer par la DolceVita Cubaine?

Vous avez envie de lâcher votre Lonely Planet 1 journée voir 2 ? De vous laisser guider et de découvrir des lieux méconnus mais surtout d’apprendre de la vie locale ? Alors cette immersion est faite pour vous !

Rendez-vous à Playa Larga pour faire la rencontre de Kiko. Jeune homme ouvert, drôle et sympathique, il connaît les environs comme sa poche et les habitants de son village aussi. Heureux de partager un moment avec des étrangers, Kiko pourra vous faire découvrir son quotidien lors de son week-end et jours de congé.

Au programme de cette immersion : 

Séance de pêche nocturne
───
Découverte des plages et cenote environnants
───
Soirée salsa cubaine
───
Et pour les plus chanceux, préparation d’un repas typique dans la famille de Kiko

Alors, ça vous tente ?

LA LOCALISATION

Playa Larga

C’est à Playa Larga que vous rencontrerez Kiko, près du point wifi, sur le Caletón, au 24h (bar près de la baie près du restaurant Tiki) ou encore au coucher du soleil sur les rochers à l’est de la plage principale de Playa Larga.
Il vous emmènera découvrir ses endroits préférés : la Cueva de Los Pesce et son Cenote de Llona et la Punta Perdiz. De retour au village, il vous fera découvrir son restaurant favoris : Chuchi El Gordo et vous poussera à vous déhancher sur les rythme latino du 24h.

L’HÔTE

Kiko

Kiko a la vingtaine passée, drôle, souriant et avenant, il n’hésitera pas à venir vers vous, surtout si il vous sent perdu ou à la recherche de quelque chose. Ayant eu plusieurs amis étrangers de passage, il aime le contacte avec les voyageurs. Natif de Baracoa, ville qu’il adore, il est installé à Playa Larga depuis une dizaine d’années. Il est serveur dans une pizzeria. Il a suivi ses parents qui sont venus pour travailler dans ce village. Il vit avec sa mère, couturière et sa sœur, serveuse elle aussi dans un restaurant. Son frère habite non loin de là et construit des maison.
Pendant son temps libre, Kiko adore pêcher de nuit sur les rochers de Playa Larga avec ses amis, autour de verres de rhum. Il aime se déhancher sur les rythmes latinos au bar 24h où se retrouve tout le village. Il aime aussi échanger avec les gens, apprendre d’eux et leur apprendre. Il sera ravi de vous faire vivre à la cubaine le temps d’une journée ou deux.
PS: il ne manquera pas de vous inviter chez lui pour partager un repas avec sa famille si vous accrochez bien.

NOTRE EXPERIENCE

Dès notre arrivée à Playa Larga nous avons croisé Kiko. Nous voyant avec nos gros sacs, à la recherche d’un hébergement pour la nuit, il n’a pas hésité à venir vers nous. Si au début nous étions sceptique à son égard (oui, avec tous les racoleurs que l’on croise à Cuba c’est difficile parfois de savoir si les gens sont sincères), nous nous étions complètement trompés. Après avoir posé nos sacs dans une casa que nous avions finalement trouvée tout seuls, nous sommes allés à la plage. Une petite heure après, Kiko et deux amis passent sur cette même plage, il nous reconnaît, nous salut et nous invite à venir pêcher avec lui sur les rochers.

C’est là que l’immersion commence. Kiko a une technique de pêche particulière. Pas de canne à pêche, seulement un fil et pour savoir quand le poisson a mordu à l’hameçon, il utilise une canette qui fait du bruit en raclant sur les rochers lorsque ça s’agite à l’autre bout du fil. Nous passons un moment à l’observer, à pêcher nous aussi, à discuter et lui poser des questions, à trinquer avec le rhum qu’il a apporté. Et puis d’un coup, Kiko nous propose de passer la journée avec lui le lendemain, il souhaite nous amener à ses endroits préférés. Nous changeons tout de suite nos plans et sautons sur l’occasion. Visiter les environs avec un local super cool ? Quoi de mieux ?

Kiko restera à pêcher avec ses amis jusqu’à 2h du mat cette nuit là. Nous le retrouvons comme prévu à 10h. Le bus public ne passe pas aujourd’hui, nous prenons alors un taxi pour nous rendre au premier spot : la cueva de los pesce. Côte sauvage, eau très turquoise et transparente avec en toile de fond l’autre côté de la baie des cochons. On plonge dans ces eaux limpides, pour découvrir une multitude de poissons de toutes les couleurs. Kiko met du pain dans une bouteille et les nourris.

Après avoir bien profité de l’endroit, il nous emmène de l’autre côté de la route où un chemin s’engouffre entre les arbres pour arriver à un cenote (puit naturel) d’une couleur bleu/vert encerclé de végétation. Il s’agit du plus profond de Cuba, comptez quelques 80m de profondeur. L’eau y est plus fraîche et il fait bon de se détendre à l’ombre autour d’un mojito. Kiko nous raconte son histoire, son quotidien. Il nous parle de la baie des cochons, de la vie à Cuba, du communisme, des échanges très intéressants.

Puis nous repartons en taxi, la musique reggaeton à fond. Direction la Punta Perdiz , réel havre de paix. Seulement une  famille cubaine de l’autre côté de la pointe jouit de l’endroit. L’eau est encore plus belle. Kiko plonge et nous ramène des escargots de mer qu’il nous apprend à ouvrir, ils sont complètement comestibles crus, pas mal du tout. Ça tombe bien parce que le kiosque est fermé et que nous n’avons pas mangé depuis le début de la journée ! Nous mettons la tête sous l’eau et admirons un beau récif corallien plein de poisson.
De retour sur la terre ferme, Kiko nous apprend à ouvrir un noix de coco afin de boire son jus. Fini les essais vains, on connaît maintenant la technique !
En fin d’après-midi, nous rentrons au village de Playa Larga et décidons d’inviter Kiko au restaurant le soir afin de le remercier et de prolonger ce moment.

C’est à Chuchi El Gordo que nous amène Kiko des étoiles plein les yeux. Si c’est son restaurant préféré il y va très peu car il est trop cher pour lui. On y mange en effet très bien des plats typiques cubains. Nous optons pour le poisson sur les conseils de Kiko, un délice, sûrement le meilleur mangé à Cuba.
Kiko nous emmène ensuite du côté du 24h, le bar proche de l’eau qui rassemble le village le soir. Des musiciens live y jouent une bonne partie de la soirée (pas seulement une ou deux chansons le temps d’avoir un pourboire), les locaux sont heureux de partager un moment avec vous, ils insisteront pour vous apprendre les bases de la salsa, vous feront répéter et répéter jusqu’à ce qu’ils jugent que vous y arrivez (demandez à Nico il a toujours eu l’impression de faire les pas correctement pourtant il a dû les répéter une centaine de fois !). On enchaîne les bouteilles de rhum, on danse, on rigole et c’est là que Kiko nous invite le lendemain chez lui pour préparer un repas typique cubain et le partager avec sa famille. Cette proposition tombera malheureusement à l’eau à cause de la soirée de la veille, Kiko a continué à faire la fête jusqu’au petit matin et ne s’est pas réveillé. Dommage mais nous partons de Playa Larga des souvenirs plein la tête.

ÇA ME PLAIT, ÇA M’INTERESSE, ÇA MÉRITE D’ÊTRE CONNU ?

JE PARTAGE !


Partager