Le secret des cigares cubains

Previous

Next

Le secret des cigares cubains

Valle del Silencio, Viñales Plusieurs jours 6 personnes max.

Toute l’année  Farming, culture  Déjà testé par 2 Local Xplorers

Petit aperçu :

Impossible de découvrir Cuba sans s’immerger dans la culture du tabac. Si les cigares cubains sont célèbres dans le monde entier, ils sont ici encrés dans le quotidien des locaux. Cette immersion vous emmène au coeur d’une petite exploitation pour y apprendre les techniques de culture du tabac ainsi que le processus de fabrication  traditionnel des cigares.

LA LOCAL IMMERSION

Et si le cigare cubain n’avait plus aucun secret pour vous?

Vous êtes fascinés par ces photos en noir et blanc de cubains et cubaines fumant des cigares ? Vous souhaitez connaître le secret de leur popularité auprès des locaux ? Alors rendez-vous dans la Valle del Silencio pour le découvrir ! Une petite exploitation vous ouvrira ses portes et vous enseignera l’art du tabac, de la plantation au cigare.

En fonction de la période à laquelle vous vous y rendrez vous pourrez :

Participer à la récolte des feuilles de tabac
───
Procéder au séchage des feuilles
───
Apprendre le processus de fabrication des cigares et rouler le vôtre

Et puis déguster vôtre cigare, à la cubaine !

Quelque soit la période de votre voyage, vous pourrez bénéficier de l’explication de tout le processus.

Vous aurez bien sûr le droit ensuite de fumer votre cigare avec votre hôte de préférence bien assis sur un rocking chair en admirant les mongotes (collines karstiques typiques du paysage de Viñales) !

PS : vous pourrez également acheter les cigares de la production, plus chers que dans les shops des locaux mais c’est aussi une façon de les remercier pour l’immersion.

LA LOCALISATION

Macondo Finca, Vinales

La région de Pinar de Rio est le lieu de prédilection pour s’imprégner de la culture du tabac. Cette région possède les plantations les plus réputées notamment grâce à sa terre très fertile et son microclimat. Alors si de nombreuses petites exploitations sont logées dans ce paysage verdoyant, vous pouvez vous rendre à la finca Macondo où l’on se fera un plaisir de vous recevoir.

Pour s’y rendre depuis la rue principale de Viñales, dirigez vous vers la célèbre Finca Agroecologica El Paraiso, après le virage de la route principale, continuez tout droit, la route commence légèrement à monter. Il vous faudra emprunter la 3ème petite route à gauche (au niveau d’une maison bleue au toit en tôles rouges/orangées) puis continuez jusqu’à voir sur la gauche une petite cabane grillagée portant l’inscription MACONDO. Demandez aux habitants du coin, ils sauront vous guider.

L’HÔTE

El Professor

« El Professor », de son surnom, vous accueillera avec plaisir pour vous expliquer le processus de fabrication d’un produit qu’il connaît bien. En effet, il nous a confié que pour lui, il considère que la journée a été bonne lorsqu’il a fumé 2 cigares, très bonne lorsqu’il en a fumé 3. Oui, on vous avez dit, le cigare à Cuba fait partie du quotidien.

Ce n’est pas pour cela qu’il en est accro, les cigares sont sans nicotine !

Chapeau de paille sur la tête, lunettes de soleil, cigare au bec et drapeau du Che en arrière plan, il a tout à fait le style de l’exploitant de tabac cubain.

NOTRE EXPERIENCE

C’est en se rendant à la Finca Agroecologica El Paraiso que nous avons rencontré Cocuyo (surnom venant du nom d’un insecte). Jeune homme de 24ans, très ouvert (et un peu éméché), il rentrait du lac de la Valle del Silencio où il avait fêté son anniversaire autour de bouteilles de rhum. Nous voyant aller au hasard sur un petit chemin de terre, il nous aborde, nous demande d’où l’on vient et où l’on va. La conversation s’engage. Il nous dit qu’il a des chevaux et nous propose de nous emmener le lendemain dans différents lieux pour découvrir la Valle del Silencio et ses plantations pour 10CUC la journée. On prend ses coordonnées et choisissons finalement de nous rendre le lendemain à sa maison, Villa Cocosolo (au début de la montée de la rue principale en direction de la Finca Agroecologica, prendre le 2ème chemin sur la gauche, un panneau l’indique depuis la rue principale).

Bien moins cher que les excursions proposées partout dans Viñales, Cocuyo propose de passer autant de temps que l’on veut à cheval et de choisir les endroits où l’on se rend.
Nous lui disons que nous souhaitons nous balader au milieu des plantations de maïs, canne à sucre, café …(et oui malheureusement nous y étions en septembre où la récolte du tabac est finie et la semence n’a pas encore commencé, les champs sont alors utilisés pour d’autres cultures) et trouver une petite finca de tabac pour apprendre le processus même si on ne peut aider à la récolte.

Après une magnifique balade en pleine nature, à travers champs, mongotes, belvédère et lac, nous arrivons à la petite finca Macondo. C’est là qu’El professor nous reçoit autour d’une table pour nous expliquer le processus d’exploitation et de fabrication du tabac. Période de récolte, temps de séchage, différence entre les feuilles de tabac et entre les cigares, technique de roulage, de coupage et de dégustation, il nous dit tout. Tout en nous montrant comment rouler le cigare bien sûr !

Voir notre article complet sur le processus, de la culture du tabac jusqu’au cigare cubain.

Nous en fumons ensuite un avec lui en trempant la tête du cigare dans le miel pour plus de saveur. Les arômes de café, citron, miel dénotent avec les goûts auxquels sont habitués les fumeurs de chez nous.
Nous faisons ensuite un tour du côté de la plantation de tabac qui n’est autre qu’un champ de maïs à cette période puis nous entrons dans la cabane réservée au séchage des feuilles de tabac où encore pas mal de feuilles sèchent pendues à des poutres. El professor nous montre comment il asperge les feuilles d’un mélange d’épices, de citron, de café et de miel qui donne aux cigares ce goût si particulier.
Il est ensuite temps de quitter notre hôte heureux d’avoir beaucoup appris mais avec l’objectif de revenir le voir au moment de la récolte pour y participer.

ÇA ME PLAIT, ÇA M’INTERESSE, ÇA MÉRITE D’ÊTRE CONNU ?

JE PARTAGE !


Partager