La vie locale cubaine

La vie locale cubaine
22/10/2017 Nico&Anna

Il paraît que c’est le moment de découvrir le Cuba authentique avec ses voitures américaines, ses danses et ses petites casas de toutes les couleurs!

Un petit dépaysement s’impose pour en avoir le cœur net !

La vie dans la rue

La vie à Cuba se passe dans la rue. Les enfants y jouent, les adultes s’y retrouvent. Les portes des maisons sont toujours entrouvertes, on peut y apercevoir les rocking-chairs sur lesquels les locaux aiment tant se balancer. Nombreuses sont les femmes qui regardent la rue depuis les barreaux de leurs fenêtres.

Cette ambiance très chaleureuse nous a permis de faire de belles rencontres.

Ces hommes, femmes et enfants qui n’ont d’autre moyen de locomotion que le cheval.

Ces paysans qui utilisent charrues et boeufs faute de tracteurs…

R​évolution et affiches de propagande

À Cuba, pas de publicité. Par contre, partout​,​sur les routes du pays, dans les rues des villes et même dans certaines maisons on retrouve des énormes pancartes de propagande et affiche​s​révolutionnaire​s​. Les héros du pays sont représentés : le Che, très apprécié du peuple, Fidel Castro, José Marti, Camilo Cienfuegos pour ne citer qu’eux.
Ces pancartes diffusent des messages forts. On retrouve fréquemment : “Hasta la victoria siempre” (la victoire pour toujours), “Che comandante, Amigo…” (le Che commandant, mon ami…), “Cuba es Fidel” (Cuba est Fidel), “Esta revolución de pueblo es invencible” (cette révolution du peuple est invincible), “patria o muerte” (la patrie ou la mort).

Sont prônés le succès de la révolution et les bienfaits du régime en terme de santé, d’éducation, de sécurité, de logement … Ces beaux messages sont loin de ce qu’est la réalité pour la population qui ne semble plus crédule.

Le régime cubain

À Cuba, pas de sdf, tout le monde ​a une casa. L’Etat attribue à chaque famille une maison. Certaines restent très délabrées et les habitants se contentent seulement d’un toit.
Les vivres sont rationnés, les habitants disposent d’une carte et d’un panier par personne par mois. Une grande partie de la population n’est pas satisfaite de ces rations trop légères en terme de quantité. Si le gel douche était initialement compris dans ce panier, il ne l’est désormais plus. Ce qui explique pourquoi offrir du savon lorsque l’on rencontre quelqu’un est très apprécié.
Concernant le salaire moyen est de moins de 30CUC/mois (soit 25€). Beaucoup trop bas, la population est obligée de gagner de l’argent au black. C’est comme ça que les fenêtres des maisons deviennent des kiosques de snack, que les profs d’histoire se convertissent en guides touristiques, que certains louent des voitures pour s’improviser taxi…
Pour ce qui est des agriculteurs, l’Etat achète 90% de leur production pour ensuite la distribuer à la population sous forme de rations ou de la vendre dans des magasins d’Etat. Ils ont le droit de conserver les 10% restants de leur production pour leur consommation personnelle ainsi que pour la vendre aux locaux. Nous avons eu écho que les agriculteurs ne sont pas complètement satisfait​s​du taux auquel l’Etat achète leur production.
En terme d’éducation, le régime est fier d’offrir à tous l’enseignement gratuit de la maternelle à l’université. Deux enseignants s’occupent d’une classe de 15 élèves ! Des records favorisant le succès des élèves. Vous ne devriez donc pas voir d’enfant dans la rue à l’heure de l’école ! Cependant, seulement les meilleurs accèdent à l’université. En effet, les étudiants sont sélectionnés en fonction de leurs résultats scolaires.
La santé est également gratuite pour tous.
Malgré certains avantages qu’offre le régime cubain, nous avons retrouvé chez chacune de nos rencontres un ras le bol du régime qui ne le leur laisse pas assez de libertés et une envie de voyage​r. Si, depuis quelques années, il est possible au cubains de sortir de leur territoire, cela coûte extrêmement cher et cela est réservé aux plus riches. Certains cubains ne sont même pas au courant qu’il leur est possible de voyager.
À noter également que chacun se rappelle du temps où ils ne pouvaient pas communiquer avec les touristes sous peine de lourde​s​amende​s​. Pour quelles raisons ? Pour que les cubains ne se rendent pas compte des conditions de vie des tourtières dans leur pays mais aussi pour limiter une éventuelle migration suite à un mariage avec un étranger(ère).
D’ailleurs, parlons-en, plusieurs personnes nous ont confié que les mariages cubains-étrangers étaient très courant​s​et que c’est l’ambition d’une partie du peuple de se marier avec un étranger afin d’obtenir une vie meilleure.

Un voyage hors des sentiers battus à Cuba ?

C’est ce qu’il vous faut pour vous faire votre propre opinion!

ÇA ME PLAIT, ÇA M’INTERESSE, ÇA MÉRITE D’ÊTRE CONNU ?

JE PARTAGE !


Partager