Itinéraire de voyage en Mongolie, par la route

Itinéraire de voyage en Mongolie: un aller-retour par la route

 1 mois en Mongolie 27 jours En couple + un chien

Juillet 2017 1324€ pour 2  Déjà testé par 2 Local Xplorers

Petit aperçu :

Nous avons traversé, en 4×4 avec cellule, l’Europe de l’Est puis la Russie pour rejoindre la Mongolie. Le retour s’est effectué par la route de la soie. 46000 km de découvertes et de rencontres. Notre itinéraire de voyage en Mongolie que nous vous présentons ici est un de nos meilleurs souvenirs.
Pour nous lire: www.jsbmobile.jimdo.com

LES STOPS

Curieusement, on avait tellement lu que ça devait être long et difficile qu’on a été surpris de passer tous les contrôles relativement facilement.
Nous avons réussi les 2 fouilles (côté Russie et côté Mongolie) de la JSBmobile (3, 4 placards ouverts, caresses au chien et merci au revoir)
Les formalités d’importation du véhicule sont faites en 5 min et l’assurance Mongole se prend une fois sortie du poste frontière dans des bungalows en bordure de route (on n’a pas oublié cette fois-ci!!).
En 2h30, nous voilà passés en Mongolie !
Plus d’infos sur le blog de JSB MOBILE !

On file dans la vallée pour se trouver un bivouac juste après la ville de Darkhan.
On se délectera de la vue sur les troupeaux de chevaux, vaches, chèvres qui défilent au loin.
Nous prenons ensuite la route pour le monastère d’Amarbayasgalant Khiid (l’un des plus beau et mieux conservé de Mongolie)

L’accès se fait par une piste de 34km (en cours d’aménagement sur les 10 premiers) qui est accidentée sur un tiers de sa longueur. On mettra 1h45 à atteindre le monastère.
Le monastère est très vivant (cérémonies et repas des Monks) et la vue depuis le stupa sur la colline est superbe et mérite l’effort.
Plus d’infos sur le blog de JSB MOBILE !

L’arrivée dans la capitale se fait dans les bouchons depuis sa périphérie. Nous sommes déçus car il n’y a pas de joli panneau de ville pour immortaliser notre arrivée en photo…
La circulation est chaotique. On se dirige vers la place centrale puis l’on cherche à se garer. Et là ça se complique, à croire qu’ils n’ont pas prévu de places de parking en ville.
La visite se fera en accéléré car il est déjà 16h30. On s’arrête à la poste principale, à l’office de tourisme puis direction une boutique Unitel pour s’équiper en carte SIM.
Une fois ces étapes franchies nous allons admirer Chinggis Khaan sur son trône face à la place.
Notre volonté de dormir tranquille, nous oblige à sortir de la ville en soirée et c’est pas loin de 1h45 qu’il nous faudra pour faire 30km.
Plus d’infos sur le blog de JSB MOBILE !

Petit réveil matinal à 6h30 par les chevaux qui nous entourent.
On attaque ensuite la piste avec passage d’un col à 1860m où nous faisons la connaissance des yacks.
Ensuite nous redescendons vers le rocher de la tortue et le temple d’Aryapala à l’intérieur du national parc de Terelj.
La zone est très touristique et de nombreux camps de yourtes jouxtent le chemin de retour.

Après avoir rejoint la route principale, nous faisons un détour pour aller admirer la statue de Gengis Khan de 40m (en argent).
Nous prenons ensuite la direction du monastère de Manjusri au pied du massif de Bodg Khan Uul.
On y arrive en fin d’après midi et on a le temps de visiter le site avant de se trouver un coin en bordure de forêt pour la nuit.
Plus d’infos sur le blog de JSB MOBILE !

Nous attaquons la route goudronnée en direction de Mandalgovi.
La route est en bon état et les kilomètres s’enchaînent. Les paysages sont magnifiques et changeants tout au long du parcours.
Les montagnes laissent place aux plaines qui disparaissent ensuite pour les étendues désertiques.
On se posera au milieu de nulle part après avoir fait 19km de piste dans un décor lunaire.
Vue à 360° et pas un bruit. On appréciera la quiétude le temps d’un repas et d’une petite marche avant de continuer vers le site de Tsagaan Suvarga. On s’arrêtera avant de l’atteindre pour apprécier une soirée loin de tout et un coucher de soleil sur le massif qui nous domine.

Après une nuit paisible et un bon petit déjeuner, nous reprenons vers Tsagaan Suvarga.
Un site où les falaises se parent de strates avec des dégradés de couleurs du jaune au rouge. Très bel endroit que nous pouvons apprécier seuls.
On rejoint ainsi Dalanzadgad où l’on refait le ravitaillement en gazole, eau et “nourriture” (enfin ce qu’on trouve…)
La ville n’a que peu d’intérêts et nous continuons jusqu’au parc de Yoliin Am pour découvrir la vallée encaissée où l’on trouve de la neige même en plein été.
L’accès se fait par une piste de 11km en assez bon état mais fréquentée.
En plus de quelques névés, on y observe, un aigle, 2 bouquetins et des pikas (charmante petite bête, mélange de hamster et de marmotte)
Plus d’infos sur le blog de JSB MOBILE !

La piste traverse des étendues désertiques où le regard porte à perte de vue et finit avec du sable et une erg au pied de dunes splendides (300m de haut, 12km de large et 100km de long)
Petite curiosité en descendant des dunes, on trouve une source d’eau douce chargée en sulfate qui jaillit en faisant de grosses bulles. Contrairement au sable brûlant, l’eau y est froide.
On se trouve, après un repérage à pied, un chemin pour atteindre la rivière et profiter du coucher de soleil sur les dunes depuis le salon en compagnie de chevaux.

Au lendemain matin, le réveil sera assuré par les chameaux venus se désaltérer.
Nous quittons la zone des dunes du Gobi pour remonter vers les “falaises de feux” de Bayanzag située 145km plus au nord.
La piste passe par une étroite vallée rocheuse avant de traverser de vastes plaines rocailleuses.
Plus d’infos sur le blog de JSB MOBILE !

Nous prenons la route goudronnée en direction de Dashintchilen depuis Ulaanbaatar, où nous avons du retourner suite à quelques problèmes mécaniques causés par les nombreux km de pistes.
Nous la quittons pour une piste assez facile afin d’atteindre au bout de 22km les ruines du fort de Tsogt Tsagaan Balgas.
Nous parcourons ces ruines perdues au milieu de nulle part puis apprécions le silence du lieu le temps du déjeuner.
Nous reprenons ensuite la piste et la route pour atteindre le parc de Khogno Khan où nous nous arrêtons pour la soirée.
Nous attaquons suivante la journée par la visite du monastère au pied de la montagne et ensuite par une petite marche jusqu’aux ruines d’un second situées à 2km.

Nous repartons en passant à côté des petites dunes de Elsen Tasarkhai. Celles-ci se trouvent en bordure de route et attirent de ce fait énormément de touristes qui s’évitent ainsi la descente jusqu’au Gobi…
Nous poursuivons jusqu’à Kharkhorin l’ancienne capitale Mongole où nous ravitaillons en eau avant d’aller admirer la “penis stone” et le monastère d’Erdene Zuu. Le monastère attire énormément de monde (locaux et touristes). Sa visite est plaisante et les peintures sont dans un état remarquable. L’orage menaçant nous reprenons la route puis la piste jusqu’au lac D’Ogii Nuur pour y bivouaquer.

Nous suivons la route inverse au matin mais avec un arrêt à la stèle gravée de Kul Tegin puis à une des tortues de pierre de Kharkhorin.
Nous parcourons 10km sur l’asphalte avant de bifurquer sur une piste et aller découvrir les ruines de la cité de Khar Balgas (les plus vieilles de Mongolie)
Le site classé par l’Unesco est libre d’accès (un peu trop même car les locaux y accèdent en voiture). Il ne subsiste que des vestiges des murs du palais et de sa tour.
Plus d’infos sur le blog de JSB MOBILE !

Nous prenons la route pour le rocher sacré de Taikhar Chuluut. Le lieu est prisé des mongols.
Une fois le tour fait, on traverse le pont sur la Tamir Gol juste avant Ikh Tamir et on file par la piste jusqu’au site de Tsatsiin Ereg.
En chemin après 15km nous découvrons deux premiers monolithes gravés.
On poursuit jusqu’à une mine de charbon, puis on part à pied découvrir les gravures rupestres qui parsèment les pierres avoisinantes.

Le chemin continue jusqu’aux pierres gravées de Tsatsiin Ereg (25km). Les pierres dressées sont bien conservées et le lieu est désert.
On prend le temps d’admirer les gravures puis après le repas nous retournons sur la route du milieu.
Nous continuons quelques kilomêtres avant de bifurquer de nouveau sur une piste pour atteindre Jargalantyn Am.
En arrivant, on découvre une vingtaine de monolithes. Le site (Unesco) n’attire pas grand monde. Les pierres à cerfs et les tumulus sont nombreux.
Nous décidons de rebrousser chemin sur 20km avant de nous arrêter pour la nuit au milieu de grands pâturages.

La route nous mène ensuite jusqu’aux gorges de Chuluut. Le site en bord de route, sert d’aire de service aux Mongols.
La vue sur le canyon est superbe, les falaises de roches rouges surplombent la rivière.
Nous poursuivons jusqu’à Tariat par une route un peu dégradée.
Puis, une piste très fréquentée et en état déplorable nous conduit au pied du volcan Khorgo.
On s’arrête en bordure du champ de lave pour le repas.
Vu l’affluence sur la piste, on se décide pour une petite marche jusqu’au sommet (3km)
La montée se fait à travers une pinède. La vue en haut à 360° vaut le détour. Par contre, elle attire énormément de monde.
Plus d’infos sur le blog de JSB MOBILE !

Après une nuit au pied du volcan, nous rejoignons la route et filons en direction de l’Ouest.
Nous longeons d’abord le lac Terkhin Tsagaan nuur où de nombreux mongols bivouaquent puis nous prenons de l’altitude jusqu’à atteindre un col (2560m).
Le paysage se transforme le long de la montée, nous traversons de jolies vallées arborées de mélèzes. Les troupeaux de yaks se promènent un peu partout (et sur la route)
Nous déjeunons dans un vert pâturage à l’ombre des arbres peu avant la ville de Tosontserleg.

Une fois le village traversé, l’asphalte laisse place à la piste. Les 300 prochains kilomètres se feront dans la poussière…
On ne roulera que sur 70 km en 2h cette après midi là car la piste sur cette première portion n’est pas terrible (creux, bosses, dévers).
Nous passerons la nuit au calme face au lac Telmen en compagnie d’un troupeau de chevaux.
Plus d’infos sur le blog de JSB MOBILE !

Depuis le village de Tarialan qui se situe au pied du massif des Kharkhiraa, on aperçoit les glaciers depuis la JSBmobile et une petite rivière à côté, provenant de la fonte des glaces.
En fin de matinée, on repart : on découvre après un petit col le lac Khar Us près du village d’Olgii. La couleur du lac tranche avec les décors désertiques et les monts enneigés en arrière plan.
Une fois le village traversé on se retrouve subitement dans une grande étendue parsemés de rochers et de montagnes colorés de rouge oranger. Tout ça, a un petit côté grand ouest américain.
On se régale avec les yeux toute la journée.

Nous reprenons notre descente vers le sud. Il nous reste 110 km de piste avant d’atteindre Khovd.
Peu avant d’y arriver on retrouve de la verdure dans une large vallée où une rivière permet l’irrigation et les cultures.
La ville de Khovd nous permet de faire le plein de carburant et ses boutiques de faire grise mine car il n’y a toujours que quelques produits de base ou de l’alcool (pain, boites, confiture…).
On ressort de la ville sur la route qui va nous emmener jusqu’à la ville d’Olgii. On se réserve pour demain le passage de 2 cols et d’un gué.
Plus d’infos sur le blog de JSB MOBILE !

C’est sous un grand soleil et un beau ciel bleu que l’on attaque la journée avec une petite excursion jusqu’au sommet le plus proche, puis nous reprenons la direction de l’Altaï.
Le parcours se fera sans trop de difficultés car une route est en construction. Ca défigure les vallées traversées mais ça n’enlève rien à la majesté des sommets enneigés des Tsambagarav (4208m).
Nous atteignons le premier col (2538m) et nous faisons une pause entre 2 lacs d’altitude pour apprécier la vue et observer les oiseaux migrateurs.
On poursuit ensuite l’ascension jusqu’au second col.

Un petit détour jusqu’à un plateau d’altitude nous offre une vue splendide sur les glaciers de Saïryin (3981m).
On redescend ensuite pour atteindre la vallée et son lac le Tolbo. On s’arrêtera en bordure de lac pour apprécier ce cadre magnifique.
Pour cette journée, les pistes vont nous permettre de rallier la ville Olgii.

On se fait plus tard un petit détour pour aller découvrir une “Balbal” (pierre sculptée de forme humaine). On rejoint à partir de là une piste très empruntée qui passe par le village de Sagsaï.On y apercevra des aigles apprivoisés dans les cours des maisons avant de poursuivre via un col qui nous conduit à Olgii.
Nous ressortons de la ville en suivant la rivière Khovd pour trouver notre bivouac dans de verts pâturages.

Nous décidons de passer la frontière lundi après midi ou mardi matin (fermée le dimanche et foule le lundi matin)
On s’occupera pendant les 3 prochains jours en faisant de la piste !
L’objectif du jour sera le lac Achit.
Le lendemain, nous prenons la piste pour 65 km afin d’atteindre le lac Chadzgai en fond de vallée entouré de montagnes.
Nous apprécions la vue sur le lac le temps du repas puis nous reprenons la direction inverse, en direction de la Russie.
Plus d’infos sur le blog de JSB MOBILE !

Notre périple en Mongolie touche à sa fin et nous prenons maintenant la direction du poste frontière pour rejoindre la Russie.
Nous y arrivons vers 13h et on se place dans la file de voiture pour atteindre le poste. Nous atteignons la barrière mongole vers 16h. Nous franchissons l’étape des formalités et de la fouille (sommaire) en 30min.
Chouette, nous voilà parti en direction du poste russe à 6km de piste.
Nous attendons une heure avant que les gardes nous préviennent que le poste est fermé et qu’il nous faut retourner en Mongolie…
La suite et plus encore sur le blog de JSB MOBILE !

HÉBERGEMENT & TRANSPORT

La JSB Mobile !

Notre maison roulante, le fidèle Defender TD5 a assuré l’ensemble de notre parcours. La nécessité du véhicule 4×4 ne se justifie pleinement qu’en Mongolie (et Kirghizistan).

BUDGET POUR CE VOYAGE EN MONGOLIE

Par jour d'Xploration

La monnaie est le Tugrik mongol. Nous avions un taux de change moyen de 2700 MNT / 1 € (ça fluctue pas mal, pour nous de 2650 à 2750).

Nous avons dépensé 15000€ pour traverser 17 pays en 9 mois. Alimentation et gazole inclus.
Notre budget total en Mongolie était de 1324€ dont 419€ de gazole pour 5546 km parcourus en 27 jours. Nous étions autonome en tout, pas d’hébergement et peu de restaurant. Le prix comprend les visas fait en Autriche pour 124€ sur 5 jours. A priori, j’ai vu depuis dans d’autre blog que l’on aurait pu les faire en Russie à Oulan-Oude (sud lac Baïkal) en 24 h mais on avait préféré les faire en Europe pour éviter de galérer avec le cyrillique.