itinéraire de 3 semaines au Guatemala

itinéraire de 3 semaines au Guatemala, du Nord au Sud

 3 semaines au Guatemala 18 jours En couple

Décembre 2017 504€ / personne Déjà testé par 2 Local Xplorers

Petit aperçu :

Troisième étape de notre voyage en Amérique Centrale, ces 3 semaines au Guatemala étaient presque trop courtes pour sortir totalement des sentiers battus. Pressés par le calendrier d’avant fêtes (nous devions être au Costa Rica pour Noël) nous avons cependant eu le temps de visiter la majorité des incontournables du pays, vivre des expériences fortes avec les locaux tout en effectuant certains de nos plus beaux treks. Le Guatemala et ses volcans offre des paysages époustouflants que nous vous invitons à découvrir dans cet itinéraire.

LES STOPS

★★★★☆

Première étape de notre voyage au Guatemala, Flores nous a séduits​ . Cette petite ville, située sur une île du lac Peten au nord du Guatemala, a un charme fou. Il est très agréable de se balader dans les petites ruelles pavées, de gravir les marches qui mènent​ à son église située en hauteur au cœur de la ville et d’admirer les beaux couchés de soleil sur le lac depuis la terrasse d’un de ses bars/restaurants. Ici tout est paisible, on vit au rythme des barques qui permettent de se rendre au différents villages et points d’interêt du lac Peten. Pour quelques quetzals il est possible de vous rendre sur les îlots proches​​ de flores, de visiter les villages de San Andres et San José ou de profiter de la plage de San Miguel située juste en face ou la plus sauvage El Chechenal un peu plus loin. Ne vous attendez pas à avoir du sable mais la baignade reste tout de même agréable.

Vous pouvez également louer un kayak à la journée pour Q70 (8€) pour découvrir en d’endroits et admirer les berges sauvages du lac et rencontrer les pêcheurs.
Autres activités possibles :
La petite boucle depuis San Miguel qui passe dans la forêt jusqu’à un mirador et permet d’accéder à la playa Chechenal.
Le marché de Santa Elena pour une immersion dans la vie locale.
Victime de son succès, les prix de Flores sont souvent plus chers qu’à Santa Elena mais ses beaux paysages en valent la peine.

★★★★★

Vous voulez visiter le magnifique site maya de Tikal ? Nous vous proposons de le découvrir autrement.
Le trek El Tzotz vous emmène pendant 3 jours à travers la jungle pour vous rendre à Tikal. Vous marcherez une cinquantaine de kilomètres sur les 3 jours. La randonnée n’est pas difficile, quasiment tout le temps plate, le chemin n’est cependant pas toujours entretenu et il est essentiel d’avoir un guide (c’est aussi obligatoire) pour savoir quel chemin emprunter et pour dégager le chemin.
Deux campements se trouvent sur le chemin, où vous passerez les 2 nuits de votre excursion, sous la tente, au milieu la jungle. Des ustensiles de cuisine sont à votre disposition pour cuisiner au feu de bois si vous n’avez pas opté pour le package classique avec chevaux pour porter vos affaires et repas inclus.
Cette expérience inoubliable vous permettra d’apprendre beaucoup des plantes médicinales et diverses techniques des mayas pour se repérer et survivre dans la jungle. La nuit, la jungle s’anime et vous frémirez aux cris des singes hurleurs. Vous en croiserez d’ailleurs sûrement sur votre passage tout comme des renards.
Vous visiterez également les ruines enfouies sous la végétation de El Tzotz. Elles ne sont pas comparable à celles de Tikal car elles ne sont pas restaurées mais elles sont plus sauvages et offrent de beaux points de vue sur l’immensité de la jungle.
Le 3ème jour vous arriverez au magnifique site de Tikal.

Pour plus d’informations sur les possibilités qui s’offrent à vous, se référer à la partie hébergement.

★★★★☆

Difficile de se rendre au Guatemala sans passer par Tikal. De nombreux touristes en vacances au Mexique traversent d’ailleurs la frontière du Guatemala seulement pour s’y rendre !
Aussi connu que Chichen Itza au Mexique ou que le Machu Pichu au Pérou, c’est un incontournable.
Ce magnifique site archéologique maya est très visité, il est cependant possible de s’y retrouver pratiquement seul ! Nous redoutions la foule et avons finalement pu découvrir certaines pyramides complètement seuls. Le secret ? Vous y rendre en milieu d’après-midi, à la fin du trek El Tzotz par exemple. Les touristes seront alors rentrés.

Le site est grand mais vous pourrez quand même visiter presque tous les temples en 3h30.
Ne manquez pas la vue imprenable sur la jungle depuis l’imposant temple IV.
Vous rencontrerez également des singes et coatis sur votre passage.
Bien que nous ayons vu de nombreux sites maya au Mexique, nous pensons que Tikal est sûrement le plus impressionnant.

★★★★☆

Souvent considéré par les voyageurs comme une simple étape afin d’embarquer pour Livingston, Rio Dulce et ses environs ont également beaucoup d’intérêts.
Entre excursion en bateau ou en kayak sur le Río dulce, pêche sur le lac tout proche et baignade dans la cascade d’eau chaude de villa paraiso, il y a de quoi s’y arrêter quelque jours.
Si la petite ville grouille de commerce ​s​ et de circulation, les alentours sont très agréables​ .
Allez vous relaxer à cette agréable douche d’eau chaude qui prend sa source au dessus d’une cascade. Vous pourrez vous rafraîchir en vous baignant dans la rivière en contre bas tout en profitant des bienfaits ​de l’eau​ thermale​ de la cascade.
Un réel spa naturel !

Nous vous conseillons de passer une au plusieurs nuits soit à Finca Tatin (Hôtel) soit à Round House (auberge de jeunesse). Tenus par le même propriétaire, ces beaux bungalows sont situés au bord de l’eau entre Río Dulce et Livingston et disposent de terrasses sur pilotis. Nous avons opté pour Round House, moins cher (40Q/personne en dorm, il y a aussi des chambres privées). Ici tout est calme, vous pourrez louer un kayak à la journée pour explorer les environs (75Q/kayak double).
Rendez-vous à la source d’eau chaude qui sort directement dans la rivière à plus de 50°, longez les berges en admirant les maisons sur pilotis, découvrez les petites communautés d’artisans et pêcheurs et observez les oiseaux. Vous pouvez vous rendre à une petite cascade méconnue au fond d’un joli et tranquille canal. Demandez à l’auberge pour plus de précision pour vous y rendre.

★★★★☆

Petite ville isolée sur la côte Caraïbes, Livingston accessible seulement par bateau. Le trajet en lancha de Rio Dulce à Livingston est exceptionnel ! C’est une excursion en elle même, vous pourrez observer la vie sur le lac, les pêcheurs, les petites maisons sur pilotis, les champs de nénuphars, un château, des îlots, une multitude d’oiseaux et sillonner le merveilleux canyon qui débouche sur la mer. Une communauté afro-caribéenne très accueillante occupe les lieux. Leur culture particulière attire de plus en plus de voyageurs mais il vous sera possible de faire de belles rencontres authentiques notamment en marchant le long de la plage. C’est ici que vivent la majorité de la communauté des Gurifunas, dans des petites cabanes de bois au bord de l’eau. Très festifs, vous aurez sûrement l’occasion de danser aux sons de leurs instruments. N’hésitez pas d’ailleurs à tester l’immersion: une après midi musicale avec les Gurifunas proposée par Isis.
Leur cuisine traditionnelle est bien différente de celle du reste du Guatemala alors n’hésitez pas à y goûter !

En plus d’une immersion dans cette fascinante culture, vous pourrez vous rendre à pied (1h30 de marche) aux cascades des 7 altares (20Q soit 2,20€). Perdues au milieu de la jungle, elles sont accessibles en longeant la mer. Vous emprunterez un pont suspendu pour traverser un bras de rivière se jetant dans la mer. Près de là, après votre visite des cascades, vous pourrez louer un kayak afin de relier Playa Blanca en longeant la côte. Si vous souhaitez effectuer cette balade, nous vous recommandons de partir tôt le matin car c’est assez long et de ne pas vous sortir en kayak si la mer est trop agitée. Ce parcours vous permettra d’éviter de prendre un tour auprès d’une agence.
Il est également possible de se rendre en kayak à Livingston depuis Finca Tatin (hôtel au bord de l’eau, à mi-chemin entre Río Dulce et Livingston), comptez environ 3h de kayak. Il vous faudra vous rendre en lancha à Finca Tatin (100Q soit 11€) puis louer le kayak (75Q soit 8€) et faire rapatrier vos affaires en bateau depuis Finca Tatin (30Q soit 3€). Une randonnée de 10km dans la jungle permet également de relier Finca Tatin à Livingston dans un sens ou dans l’autre.
Enfin profitez de l’animation de la ville et des bars du bord de mer.

★★★★☆

Situé au centre du Guatemala, Semuc Champey est connu pour les eaux turquoises de sa cascade qui dégringole ​​ de bassins en bassins (entrée 50Q soit 5,50€). Une balade permet également d’accéder à un point de vu​e​ sur la cascade située au cœur d’un canyon. Semuc Champey est niché dans une magnifique vallée où l’on peut admirer des collines verdoyantes à perte de vue. Il est également possible de se balader le long de la rivière et même de se baigner dans une piscine naturelle construite directement dans la rivière. Plusieurs activités s’offrent aux voyageurs : grande balançoire sur la rivière encore descente de la rivière en bouée.
Nous avons été impressionnés par la grotte Marias, réelle rivière souterraine que l’on visite à pied et surtout à la nage avec une bougie pour s’éclairer. On se retrouve au beau milieu de stalactites, stalagmites et découvrons même une cascade à l’intérieur de la grotte, des petites plages et une stalactite en forme de sombrero. Vous grimperez des échelles et pourrez sauter dans un gouffre profond. Si la visite n’est possible que sur 2km, la grotte est longue de 11km !

Des excursions proposées par les auberges de jeunesse combinent les cascades de Semuc Champey, la grotte et la descente en bouée, nous conseillons de l’effectuer par vous même, même si le prix ne sera pas moins cher. Tout simple car vous ne serez pas en groupe, vous aurez peut être la chance comme nous de visiter la grotte seul avec le guide (obligatoire), vous serez libre de prendre votre temps et peut être de ne pas tout faire le même jour.
Beaucoup d’habitants de la région de Semuc Champey fabriquent​ du chocolat et les enfants les vendent dans la rue. Nous vous proposons de rencontrer la famille de Domingo pour apprendre les secrets de la fabrication artisanale du chocolat et découvrir le mode de vie de ces locaux.
Par ailleurs, peu d’auberges sont situées à Semuc Champey. La plupart des voyageurs séjournent à Lanquin (à 10km) et se rendent à Semuc Champey en pickup. Le cadre de Lanquin est tout à fait magnifique et vous pourrez également randonner dans les environs.
Le petit village dispose d’une église et d’un marché qui peuvent valoir le détour.

★★★★★

​L​ ‘explorateur allemand Alexander von Humboldt décrivait le lac Atitlan comme « Le plus beau lac du monde », et bien nous n’avons pas été déçus​ . Incontournable d’un voyage au Guatemala, le lac Atitlan regorge de surprises et de possibilités !
Nous vous conseillons d’y rester plusieurs jours voire​ une semaine pour bien profiter et vous imprégner de ses paysages magiques.
En effet, de nombreux villages bordent le lac. Ils sont tous différents, les femmes sont revêtues des habits traditionnels et il est intéressant de les visiter.

San Marcos : a pour réputation d’être un village hippie, nous avons trouvé les gens très particuliers, la plupart d’entre eux pratique la méditation et beaucoup de voyageurs s’y installent car ils ressentent ici une énergie particulière … nous n’avons pas trop aimé l’ambiance mais il y a une rue commerçante agréable et de beaux points de vue sur le lac (payants).
San Juan : moins visité que d’autres villages, San Juan est tranquille. Vous pourrez facilement découvrir la vie de ses habitants en parcourant ses rues. Vous trouverez également des petites galeries d’art et boutiques d’artisanat, notamment de tissage. Si l’architecture du village n’est pas spécialement belle, la vue sur la falaise de l’Indian Nose vaut le détour.
San Pedro : réputé pour être le plus festif, nous n’avons pas été dérangé par le bruit. Nous avons beaucoup aimé ce village aux jolies rues, nous avons apprécié son église, la vue sur les volcans San Pedro, Atitlan et Toliman (allez prendre un verre sur la terrasse de l’hôtel Mikaso) ainsi que ses restaurants au bord de l’eau.

Santa Cruz : notre village préféré avec San Pedro, Santa Cruz est beaucoup moins touristique que les autres villages du lac.
Le petit village en hauteur est authentique. Ici vous appréhenderez vraiment la vie locale. Les habitants sont accueillants malgré leur manque de ressources. La vue sur les 3 volcans du lac est magnifique (la plus belle avec Panajachel). Au bord de l’eau vous pourrez vous asseoir les pieds dans le vide et admirer le coucher du soleil.
Nous n’y avons malheureusement pas séjourné mais il y a deux auberges de jeunesse très sympas au bord de l’eau.
Jaibalito : minuscule village en hauteur, pas touristique du tout et très authentique comme Santa Cruz. La balade entre Jaibalito et Santa Cruz vaut le détour, les points de vue sont magnifiques.
Panajachel : la plus grande ville du lac n’a pas d’intérêt. Elle grouille de commerces et magasins de souvenirs. Elle est souvent un point de passage obligé lorsqu’on arrive ou que l’on veut rejoindre une autre destination. Profitez de cette arrêt pour admirer la vue sur le lac, c’est sûrement la plus belle.

Atitlan offre de nombreuses possibilités de balades comme celle de Lomas de Tzununa à Santa Cruz en passant par Jaibalito et ses magnifiques points de vue sur les volcans. Prenez un tuk tuk de San Marcos à Tzununa car il n’y a pas de lancha pour vous y amener. Le chemin est facile à trouver et la balade n’est pas difficile. Prenez une lancha pour rentrer à votre auberge ou rester à Santa Cruz.

Vous pourrez également gravir le volcan San Pedro (3020m) pour une vue imprenable sur le lac, les falaises de l’autre côté et les volcans Toliman et Atitlan. Le chemin passe par des plantations de café et champs de blé avant de grimper sec dans la forêt. Comptez environ 2h – 2h30 d’ascension et 1200m de dénivelé (oui ça grimpe quand même).
Pas besoin de réserver de tour, rendez-vous directement au point de départ de la randonnée ou allez y en tuk tuk. Entrée du parc : 100Q (11€) que vous pourrez essayer d’éviter si vous arrivez tôt, que vous ne prenez pas de tuk tuk et que vous ne vous arrêtez pas au bureau. Nous vous conseillons d’y aller tôt le matin car les nuages sont en général présents en début d’après midi au sommet du volcan.

Une randonnée moins connue mais qui selon nous offre les plus belles​ vue​s​ : l’Indian Nose. Tout d’abord, le nom vient de la forme de la falaise qui en contrebas fait penser à un visage de profil avec un long nez. L’indian Nose débute au niveau du croisement entre la « carretera San Pablo – San Juan » et 2a avenida près de la station service. L’entrée coûte 30Q (soit 3€). Ici non plus pas besoin de guide, le chemin est très facile à trouver.
Les visiteurs s’y rendent pour le levé du soleil mais, selon nous, effectuer toute la rando de jour permet de profiter de tous les points de vue. A commencer par La Croix et la vierge qui veillent sur le village de San Juan et font face au volcan San Pedro. D’ici déjà on voit la chaîne de volcan ​s​ jusqu’au Fuego cracheur de fumée, Acatenango et Agua de la province d’Antigua. On en prend plein les yeux p​endant vraiment tout le trek.

Un peu moins dur que l’ascension du volcan San Pedro, il faut environ 1h (enfin beaucoup plus avec les photos) pour atteindre le sommet. Le panorama est à couper le souffle.
Si la plupart des visiteurs redescendent par le même chemin, nous avons choisi de longer la crête et de redescendre sur San Juan de l’autre côté. Vous passez alors par le plateau de champs de maïs qui surplombent le lac, rencontrerez les paysans qui le cultive ​nt​ et admirerez encore une fois la vue époustouflante avant de vous enfoncer dans la forêt pour redescendre.
Arrivé en haut de l’indian Nose, il vous faudra repayer 20Q pour le reste du chemin qui appartient à la commune de Santa Maria Visitacion. En faisant la randonnée en sens inverse vous pourrez éviter de payer l’ensemble du trajet, retrouvez le chemin sur maps.me.

★★★★★

Plus belle ville coloniale du Guatemala et peut être même d’Amérique Centrale, Antigua est nichée à 150 d’altitude aux pieds des volcans Agua, Acatenango et le fameux Fuego. A chaque coin de rue on admire ces sommets et observe la fumée crachée par le Fuego. On passe d’église en église par des ruelles pavées aux façades colorées. Antigua est très belle et photogénique.
Le fameux mirador del Cerro de La Cruz offre une belle vue sur la ville avec en toile de fond les volcans environnants.
La place principale est bordée de beaux bâtiments : El palacio de los Capitanes, la cathédrale de San José et le musée des livre antique.
La ville est animée et ses rues sont remplies de petits restaurants, bars et boutiques. Il est agréable de flâner dans ses rues. Près de la gare des chicken bus se trouvent le marché des artisans et le marché local. Ici, tout le monde trouvera tout type d’artisanat à ramener en souvenir du Guatemala.

★★★★★

Pour finir ce trip en beauté, l’ascension du volcan Acatenango qui restera un souvenir fort de notre voyage.
Ce n’est pas facile de gravir ce géant de 3976m mais on peut y arriver sans bonne condition physique. Il faut compter 3h et 1300m de dénivelé positif pour atteindre le campement où vous passerez la nuit. La montée n’est pas très longue mais monte énormément avec des parties difficiles car sablonneuses et glissantes.
La végétation change passant de forêt tropicale à des paysages lunaires. Durant l’ascension on admire la vue sur la vallée et les volcans Atitlan, San Pedro et Toliman au loin.

Si, au début, plusieurs chemins apparaissent, ils se rejoignent tous. Le passage en zig zag est sûrement le plus difficile. On arrive ensuite au croisement en “Y” où il faut faire attention à prendre à droite afin de rallier le campement officiel.
Une fois arrivez au campement à plus de 3700m d’altitude, vous pourrez admirer le volcan Fuego tout proche qui crache sa fumée et toujours de l’autre côté, le reste de la chaîne volcanique du Guatemala. C’est fantastique.
Après avoir préparé le campement et cherché du bois, il est temps d’admirer le couché du soleil aux premières loges. Plus tard dans la soirée, ce sera au tour du Fuego de faire son chaud. Préparez​ vous à voir sa lave dévaler ses pentes. Un souvenir inoubliable !

Les plus courageux se lèveront avant l’aube pour gravir les derniers 200m de dénivelé positif qui permettent d’accéder au sommet. Comptez 1h, la montée n’est pas évidente mais vous serez récompensé par une vue à 360° imprenable et un ciel aux couleurs roses/orangers. Des volcans Agua, Fuego, Atitlan et même Tajumulco, plus haut sommet d’Amérique Centrale aux vallées et villages en passant par le lac Atitlan, on en prend plein les yeux. Il est possible de faire tout le tour du cratère du volcan.
Vous pourrez ensuite redescendre prendre le petit déjeuner et contempler encore un peu le Fuego.
Il sera ensuite temps de redescendre (comptez 2h) et de rentrer à Antigua, des souvenirs plein la tête…

Informations pratiques :

Entrée 50Q, ça les vaut largement, le chemin est propre et bien entretenu.
Pas besoin de guide pour effectuer ce trek, le chemin est indiqué et à part au Y, il est difficile de se tromper. Le chemin est également indiqué sur maps.me.
Attention, à effectuer seulement si vous êtes bien équipé car il fait -5° ​C​ en haut la nuit donc vêtements chauds, gants/bonnets, sac de couchage confort -5°, tente isolée, casserole de camping… ne vous chargez pas trop, le trek ​qui ​ est difficile ​, ​ devient compliqué avec des sacs trop lourd ​s​ . Prévoyez de faire un feu pour vous réchauffer et manger chaud.
Ne commencez pas le trek trop tard (11h-12h maximum car le soleil se couche à 17h30) pour profiter de la vue et pour monter avant la nuit.
Il est possible de prendre un thé​ /café, des noodles et chips à deux cabanes sur le chemin.

HÉBERGEMENT

Hôtels à bas prix, auberges et camping

Nous avons logé à l’hôtel Aurora 40Q/personne pour un lit en dortoir, dispose également de chambres et même de couchages sur le rooftop.
Très belle vue sur le lac et très bien situé.

Le guide étant obligatoire pour rentrer dans le parc El Tzotz (où des gardiens enregistrent les visiteurs) 2 options s’offrent à vous : réserver un tour classique d’un des tours opérateurs que vous trouverez à Flores ou négocier avec Vladimir, qui fait partie de la communauté des guides del Tzotz. Parce que nous n’aimons pas les tours, que nous aimons être libres, que nous sommes équipés et que nous voulions limiter les coûts, nous avons choisi la deuxième option. Vladimir est très arrangeant, il détaille le prix de chaque service et vous pouvez choisir ce que vous voulez à la carte (chevaux pour porter la nourriture, les équipements camping et vos affaires, personne pour s’occuper des chevaux et faire la cuisine, nourriture pour les 3 jours, guide, entrée du parc El Tzotz, entrée de Tikal, transport…).
Nous avons pris seulement ce qui était obligatoire : le guide (1000Q pour 2 pour 3 jours), le transport pour Le village Cruce dos Aguadas (350Q en taxi, assez cher, on nous a dit qu’il n’y avait pas de transport public mais finalement oui alors renseignez-vous). Nous avons fait nos courses en faisant attention au poids forcément cela nous a coûté moins de 300Q alors que Vladimir nous proposait 350Q et nous avons pu manger ce que nous aimons.
Nous avons acheté nos tickets pour Tikal (150Q/personne à acheter en avance dans la banque Banrulal du centre commercial “Maya mall” situé du côté Santa Elena du pont directement sur la rive du lac. Et nous avons payé l’entrée d’El Tzotz (40Q/personne) directement au parc. Nous avons donc évité au maximum les intermédiaires. Ces 3 jours nous ont finalement coûté 2108Q (soit 235€) pour deux alors que les deux italiennes qui ont fait le trek en même temps que nous payaient $400/personne avec leur tour opérateur !!
Vous trouverez Vladimir à l’agence de l’hôtel Aurora de Flores. Soyez discret, car pour vous donner les meilleurs prix il s’arrangera directement avec vous sans passer par son boss.

Après la visite du site, vous sommes retourné ​s​ dormir à Flores à l’hôtel Aurora. Dorms 40Q.

Les auberges de jeunesse sont assez chères à Livingston, nous avons préféré un petit hôtel local, un petit peu rustique au prix de 80Q (9€) pour une chambre double avec salle de bain privée.

Les hébergements sont un peu chers à Semuc Champey et Lanquin (qui compte la majorité des hébergements. Nous avons logé à El Retiro Lodge et vous conseillons fortement cette auberge de jeunesse. Un peu reculée du centre ville (on s’y rend tout de même facilement à pied), cette auberge dispose également de bungalows​ et d’un restaurant/bar qui bordent​ la rivière. Le cadre est très agréable avec la vue sur les collines. Idéal pour y passer plusieurs nuits. Nous avons eu la chance de bénéficier de l’offre de l’auberge : 30Q/personne le dorm (3,30€) au lieu de 60Q normalement.

Nous avons logé à San Marcos Hostel situé proche de l’embarcadère pour 120Q/chambre double douche partagée et petit déjeuné compris(13€).
Puis à San Pedro à l’hôtel Casa Rolando situé également proche de l’embarcation pour 100Q/chambre double avec douche privative.

Antigua est une ville chère, victime de son succès. Nous avons eu du mal à trouver un hébergement bon marché et avons finalement réussi à négocier un dortoir privé à 100Q avec petit déjeuner au Wanderlust hostel. On vous le recommande grandement, le staff est super. Ils ont gardé nos affaires et nous en ont prêté pour l’ascension de l’Acatenango.

LES TRANSPORTS

Bus:

Trajet interminable, et plutôt inconfortable

Shuttles:

L’alternative des Shuttles

Tuk Tuk et taxi

Petit trajet et grand prix!

Au Guatemala, les transports s’articulent principalement autour des Bus et des Shuttles, et moins autour des collectivos comme d’autres pays d’Amérique Central. Il est donc plus difficile de trouver des transports rapide et abordable pour des destinations plus reculées. S’ajoutent les Tuk Tuk pour les petits transport locaux, et les lanchas pour les trajets s’effectuant plus simplement en bateau que par voie terrestre.
Pour plus d’informations sur les transports au Guatemala rendez-vous sur le guide de voyage au Guatemala de Local Xplorer.

Transport pour aller à Flores depuis le Mexique (Palenque ou San Cristobal)

Depuis le Mexique (Palenque ou San Cristobal), il est possible de se rendre à Frontera Corozal et de prendre un bus depuis Bethel ou La Tecnica (comptez 4 à 5h et 60Q).
Depuis Guatemala city, il est possible de prendre un bus de nuit.

Transport pour aller à Cruce dos Aguadas / El Tzotz depuis Flores

Pour se rendre à Cruce dos Aguadas depuis Flores vous pouvez opter pour le taxi avec Vladimir (350Q) pour 2 ou​ vous renseigner sur les bus publiques directement à la gare de bus pour avoir des informations fiables.

Transport pour aller à Tikal depuis Flores

Nous nous sommes rendus à Tikal par le trek El Tzotz mais il est aussi possible de prendre un bus À/R sur la journée. Renseignez-vous directement à la gare des bus si vous ne souhaitez pas vous retrouvez dans un mini bus privé à touriste, plus cher. Pour nous qui étions arrivés d’El Tzotz sans tour, nous avons dû négocier avec un chauffeur de minibus touristiques (50Q/personne, il faut dira qu’à 18h, nous n’avions pas vraiment le choix).

Transport pour aller à Rio Dulce depuis Flores

Depuis Flores, des bus publics se rendent à Rio Dulce. Prenez un tuk tuk ou marchez jusqu’à la gare des bus de Santa Elena pour éviter de passer par une agence. Comptez moins de 4h et environ 100Q/personne (11€). Vous arriverez au centre ville où vous pourrez prendre un colectivo pour villa paraiso ou le lac tout proche. Demandez lequel s’y rend. Bien que ces lieux soient tout proche, le colectivo roule doucement et le trajet prend du temps. Comptez 15Q/personne (1,60€) pour vous rendre à villa paraiso et 15Q de plus pour accéder à la cascade.

Transport pour aller à Livingston depuis Rio Dulce

Depuis Río Dulce, pas d’autre choix que de prendre la lancha 125Q/personne l’aller (14€), un peu cher mais il faut se dire que c’est une excursion en soit.

Transport pour aller à Semuc Champey depuis Río Dulce

Depuis Río Dulce, le seul moyen de relier directement Semuc Champey (sans passer par Guatemala city) est le shuttle touristique qui part à 13h30 du restaurant Sundog Café. Si en temps normal le trajet ne dure pas plus de 3h30, nous en avons mis 7 car une partie de la route était fermée. La route n’était pas goudronnée. Les paysages étaient cependant très beaux, nous sommes passés par de nombreux petits villages de montagne.

Transport pour aller à Panajachel / Atitlan depuis Semuc Champey

Depuis Semuc Champey, il y a seulement un shuttle touristique qui se rend à Panajachel (165Q soit 18€). Départ 8h pour 10h de transport ! Le trajet est de seulement de 280km mais la route n’est pas goudronnée et passe par des montagnes. Il vous faudra ensuite prendre une lancha pour rallier le village dans lequel vous souhaitez séjourner (entre 10 à 25Q/trajet en fonction de la distance).
Les déplacements de village en village se font en lancha.

Transport pour aller à La Soledad / Acatenango depuis Antigua

Pour relier Soledad (point de départ de l’ascension) depuis Antigua, il faut d’abord se rendre à Parramos en chicken bus depuis la gare de bus d’Antigua (3Q et 40mn de trajet). Depuis Parramos, vous pourrez prendre soit un chicken bus soit un colectivo pour Soledad (10Q et 30mn de trajet). De même pour le retour.

BUDGET

6 à 9€ la nuit

4,5€ le repas

peu onéreux

La monnaie est le Quetzal Guatémaltèques. Pensez à retirer un maximum d’argent à la fois car des frais sont appliqués à chaque retrait! Comptez jusqu’à 100 Quetzals pour un retrait au guichet automatique.
Toutes les grandes villes disposent de distributeur, contrairement aux petites.Veillez donc à retirer en avance et à toujours avoir suffisamment de cash sur vous car rares sont les établissements qui acceptent la carte bancaire, encore moins sans frais supplémentaires.

Contrairement aux idées reçues, le Guatemala est plus onéreux que les régions du Chiapas ou de Oaxaca au Mexique. Les activités touristiques, et les hotels et restaurants qui sont situés proches de celles-ci, sont tout de même assez cher. Pour économiser un maximum, pensez donc à vous faire à manger et à loger un maximum loin des incontournables, ou chez l’habitant.
Notre budget pour cet itinéraire peut être réduit, en particulier car nous n’avons pas eu le temps de vraiment sortir des sentiers battus à cause de notre calendrier prévoyant que nous soyons au Costa Rica pour Noël. Nous avons donc peu campé, et peu équilibré le budget avec des journées hors des sentiers battus souvent moins onéreuses.

 

Pour vous guidez dans la préparation de votre budget pour un voyage au Guatemala:

Une chambre 2 personnes pour un hôtel local, ou 2 places en dortoir en auberge (60/80 GTQ = 6,5/9€)
───
Le repas typique guatémaltèque dans un restaurant de rue coûte en général 40 GTQ (=4,5€) et un repas plus complet en restaurant vous coûtera environs 70 Quetzals (= 7,6€)
───
Transport en Lancha à Atitlan : de 20 à 50 Quetzals (= 2 à 6€) / 2 personnes
Transport en Lancha à Livinston: 250 Quetzals (= 27€) / 2 personnes
───
Location d’un kayak journée 70 Quetzals (= 8€)
───
Prix du Cocktail: 20 Quetzals (2€)
───
Courses en supermarchés : 130 Quetzal pour 3 repas et 2 petits déjeuner pour 2 personnes. (Avec fromage et vin )
───
Prix de l’entrée dans un parc/volcan : de 20 à 100 Quetzals (2 à 12€)/ personne
───
Prix de l’entrée dans les temples maya de Tikal : 150 Quetzals (18€) / personne

Pour vous guidez dans la préparation de votre budget visitez notre guide de voyage au Guatemala:

COUPS DE COEURS / À ÉVITER

L’ascension de l’Acatenango et la nuit à observer la lave du Fuego

La vue époustouflante de l’Indian Nose

Le trek dans la jungle jusqu’à Tikal

San Marcos la Laguna à Atitlan

Le temps perdu dans les transports.

A inclure dans notre prochain voyage au Guatemala