Bodega artisanale sur la Route des vins de Mendoza

Previous

Next

Une petite bodega artisanale sur la Route des vins de Mendoza: la cave Montecuyo

Potrerillos, Mendoza, Argentine De quelques heures à plusieurs jours 1 à 4 personnes

Toute l’année  Farming, Artisanat, Nature, Culture  Déjà testé par 2 Local Xplorers

Petit aperçu :

Mendoza est la région incontournable des vins en Argentine. Entre énorme bodega industrielle ou bodega à taille plus humaine, parfois française, c’est certain il y en a pour tous les goûts.
Après plusieurs jours de recherche, en demandant autour de nous ainsi qu’aux personnes rencontrées, impossible de trouver cette toute petite bodega artisanale proche de Mendoza, cet endroit où l’on nous apprendrait le métier presque en même temps que le propriétaire, où rien ne se ferait à la machine de façon automatisée, mais tout à la main et en famille.
À force d’efforts, mais encore une fois surtout de coïncidences, nous avons fini par la trouver !
La Bodega Montecuyo à Potrerillos, fondée par Leonardo, est la plus artisanale qu’il y a. Voilà 5 ans qu’il produit son vin, 4 ans qu’il s’agit d’une réussite. Il est l’heureux propriétaire de précisément 190 plants de vigne, et est obligé d’acheter du raisin en plus pour produire les 2000 litres qu’il a réussi à embouteiller en 2018. Le double de 2017 ! 2400 bouteilles qui font le bonheur des voisins et habitants de la région !
Si vous souhaitez découvrir une bodega artisanale qui ne joue pas sur les mots, c’est bien celle-ci que vous devez découvrir !

LA LOCAL IMMERSION

Et si l’on découvrait comment se produit le vin sans aucune machine ou procédé industriel ?

Voilà 8 ans que Leonardo a décidé, contre toute attente et en surprenant sa famille, au point que chacun le pensait fou, de se lancer dans la production de vin.
D’abord, il lui fallut acheter et mettre en terre des vignes : 190 plants de Cabernet, Franc, Malbec et Merlot pour produire un savant mélange. 3 ans après, il faisait sa première récolte. Certes cette dernière ne se transforma pas réellement en vin car, d’après ses dires, il ne sera pas vraiment réussi. Mais cet autodidacte ne se laissera pas décourager !
L’année suivante, il produira ses premières bouteilles de vins avec succès. Il maîtrisera tout le processus et le reproduira l’année suivante, et encore, et encore. Voilà donc 4 ans que Leonardo produit du vin, en ayant tout appris en famille !

Ici pas d’automatisation, que des machines et des procédés ancestraux : on récolte et on presse à la main. Même la pompe servant à faire monter le vin dans les tonneaux est manuelle… Tout le processus jusqu’à l’embouteillage ! Et preuve qu’aucun défi ne fait peur à Leonardo, cette année il a même décidé de planter du Pinot noir pour concocter un pétillant !

Vous devez absolument aller rencontrer Leonardo à Potrerillos, dans sa bodega “Montecuyo” afin d’apprendre tout le processus et même de participer à sa réalisation selon la période:

La récolte
───
Le transport jusqu’à la cave qu’il a lui-même construite
───
La mise en place du raisin dans les bacs prévus à cet effet
───
La première presse pour dégrossir et ne garder que les raisins et leur jus
───
La seconde presse au pressoir manuel, pour effectuer le pressurage et n’extraire que le jus des résidus restant et obtenir ainsi le “moût”
───
Envoi du vin dans des barriques en hauteur à l’aide d’une pompe à vin manuelle à double pistons (objet seulement de collection en France…)
───
Triple fermentations durant 3 semaines pour sortir les résidus restant, nécessitant de renouveler l’opération chaque semaine
───
Mise en cuve au sous-sol pour faire fermenter le vin pendant quelques semaines supplémentaires à une température constante de 22-24 degrés.
───
Embouteillage toujours manuel et en famille
───
Étiquetage

Et bien évidement une petite dégustation de ce jeune vin obligatoire !

LA LOCALISATION

Potrerillos, Mendoza, Argentine

Ce petit village niché dans la vallée du lac de Potrerillos, homonyme de la commune, est encore très préservé du tourisme. Si le week-end les locaux s’y rendent pour faire un Asado (barbecue) en regardant les planches à voile et les kitesurfs qui s’en donnent à cœur joie, vous serez presque seul en semaine.
La bodega Montecuyo de Leonardo se situe sur la route pour aller à El Salto, un village encore plus préservé niché dans un cadre somptueux où vous pourrez facilement trouver de belles randonnées, de quelques heures à plusieurs jours. C’est en allant tenter la randonnée qui va aux deux cascades del Salto, dans la quebrada del 55, qui offre un beau cadre et un sentier assez mal entretenu, que nous nous sommes arrêtés à cette bodega initialement pour acheter un sandwich.
En plus d’un jambon cru extraordinairement bon, vous aurez la chance de découvrir la bodega construite par Leonardo et sa famille.

L’HÔTE

Leonardo et sa famille

Leonardo est un homme dégageant une énergie et une joie de vivre exceptionnelle. C’est lui qui nous a invités à venir découvrir sa cave alors même que nous lui achetions un sandwich au jambon cru qu’il produit lui-même également : il dispose d’un food truck devant sa maison/cave.

C’est donc totalement par hasard que nous l’avons rencontré. Réel passionné des produits du terroir, il a appris par ses propres moyens à élaborer son vin, comme il l’avait déjà fait pour le jambon cru. Il est également en passe de réaliser son huile d’olive grâce à des oliviers qui ne vont pas tarder à être en âge de produire des olives.

Il sera heureux de prendre le temps de tout vous expliquer, avec passion, sans rien attendre en retour. C’est certainement le propriétaire de vignoble le plus accessible et le plus enjoué que vous pouvez rencontrer.

NOTRE EXPERIENCE

Voulant nous rendre à El Salto pour effectuer un Trek, nous sommes allés en début de journée dans la vallée de Potrerillos pour la première fois. Nous longeons le lac et contemplons cette sublime vallée, en allant jusqu’au village de Potrerillos pour se rendre à El Salto. Nous avions prévu d’acheter à manger sur la route et nous arrêtons donc devant un food truck au bord de la route qui indique faire des sandwichs au jambon cru maison.

En s’approchant, nous nous rendons compte qu’il y a quelques vignes devant la maison du propriétaire sur laquelle est écrit : “Bodega Montecuyo”. Cela nous interpelle, il semblerait que du vin soit produit ici. Nous demandons des informations au propriétaire qui nous indique avoir commencé sa production depuis 5 ans.

Il s’empresse d’aller chercher une bouteille pour nous la faire goûter. Nous voilà donc avec un verre de rouge fraîchement produit à la main en attendant notre sandwich. Le vin est très jeune, il n’a pas vieilli en fût, et il est entièrement artisanal et exclusivement le fruit du travail familial.

En constatant notre curiosité, il nous propose de nous emmener faire un tour dans sa petite bodega artisanale pour nous en apprendre davantage. Les récoltes ont lieu entre mars et mai, période où les fêtes de villages vont bon train. Ses 190 plants ne lui suffisent pas pour produire son vin, alors tant bien que mal il achète du raisin à 30 pesos le kilo pour compléter sa propre récolte.

La cave, qu’il a lui-même construite, accueille tout le nécessaire pour compléter le processus de production et de fermentation du vin. Il nous détaille les différentes étapes que vous devez absolument aller découvrir avec lui. Nous prenons les escaliers pour descendre là où sont stockées les dernières productions.

En inversant le sens habituel des briques lors de la construction, il a obtenu une isolation optimale et maintient la pièce à 22-24 degrés malgré les chaleurs écrasantes de la région : idéal tant pour la conservation du vin que pour celle des jambons !

Tout le processus s’effectue à la main de A à Z, jusqu’à l’embouteillage et l’étiquetage que ses enfants réalisent à la main.
Une expérience pleine d’authenticité dans une ambiance plus que familiale, incomparable à toutes les bodegas de la région.

Vous voulez plus d’infos ou de photos ? Rendez-vous sur leur page: Bodega Montecuyo