Gauchos en Argentine: immersion dans la culture et l’histoire Gaucho

Previous

Next

Gaucho en Argentine: immersion dans la culture et l’histoire des Gauchos

Humahuaca, Jujuy, Argentine Quelques heures 1 à 9 personnes

15, 16 et 17 juin  Sport, Culture  Déjà testé par 2 Local Xplorers

Petit aperçu :

Le 16 Juin de chaque année est la journée du Gaucho Jujeño en Argentine. Ce guerrier Gaucho est célébré dans la ville d’Humahuaca dans la province de Salta. Une journée où un hommage est rendu à cette personnalité historique, par une communauté de gauchos unis et soudés autour de cette cause. C’est alors une journée de fête, entre défilé et festivité traditionnelle, à ne manquer sous aucun prétexte si vous êtes de passage dans la région à cette époque.

LA LOCAL IMMERSION

Et si les gauchos nous initiaient au rodéo lors d’une fête traditionnelle ?

Le Gaucho Jujeño est une festivité célébrant la mort du colonel Manuel Eduardo Arias lors de la guerre gaucha pour l’indépendance du pays le 16 Juin 1822. La guerre Gaucha est le nom donné aux combats ayant opposé des milices et des guérillas Gauchas menés dans le nord-ouest argentin contre les armées réalistes du Pérou pendant la guerre d’indépendance de l’Argentine (1810-1824), dans la province de Salta. À cette époque, la province de Salta comprenait l’actuel Jujuy et Tarija, de sorte que la guerre de Gaucho se déroulait également sur ces territoires. Ces milices ont été constituées par des gauchos commandés par le général Martín Miguel de Güemes, bien qu’elles aient continué à être actives après sa mort, en 1821.

Les festivités du 16 juin sont l’occasion rêvée de se plonger dans la culture gaucho, originaire du nord de l’Argentine. Durant une journée entière, vous en apprendrez plus sur l’histoire, l’art de vivre et la culture traditionnelle gaucho. Une journée forte en émotion qui vous permettra d’assister à :

Des activités commémoratives dès la veille au soir avec un feu sur la place principale
───
La cérémonie du 16 juin sur la place principale
───
Les discours de mémoires de l’association gaucho
───
Le défilé dans la ville
───
Les activités gauchos à cheval, sous forme de rodéo

Vous comprendrez pourquoi le Gaucho est un véritable cavalier!

LA LOCALISATION

Humahuaca, Jujuy, Argentine

Humahuaca est une ville de la province de Jujuy et le chef-lieu du département d’Humahuaca. Elle est située à un peu plus de 100 km au nord de San Salvador de Jujuy et est peuplée de quelque 12 000 habitants. La quebrada du même nom est impressionnante et fait partie des endroits de la région de Salta à ne pas manquer. C’est aussi par là que vous pourrez accéder à Hornocal 14 colores, une montagne aux 14 couleurs impressionnante, que vous pourrez trouver sur maps.me. A ne manquer sous aucun prétexte, cette montagne fait partie des photos carte postale de l’Argentine

L’HÔTE

Les gauchos de Humahuaca

Les gauchos de Humahuaca seront très heureux de vous accueillir et de vous en apprendre plus sur leur culture. Vous serez certainement les seuls touristes sur place car cet événement n’est ni connu ni relayé par les opérateurs touristiques de la région. Pour vous faire une introduction sur la personnalité du jour, voici quelques informations que nous avons pu relever :
Manuel Eduardo Arias est né à Humahuaca en 1785, il est considéré comme l’un des plus grands héros des habitants de la province de Jujuy lors de la guerre gaucho. Il était à l’avant-garde des forces gaucho, fidèle allié du commandant Martín Miguel de Güemes. Lors de l’invasion des forces péruviennes en 1814, Don Arias, avec environ 150 gauchos, a mené un assaut audacieux et victorieux sur sa ville natale, Humahuaca, le 1er Mars 1817, prenant ainsi le drapeau au régiment réaliste, les forces péruviennes. Cette victoire a permis de couper la communication des forces péruviennes avec le Pérou et de mener dans la foulée 10 combats en 25 jours, réussissant à accélérer leur retrait. Arias fut ensuite promu, par le général Manuel Belgrano, chef de l’armée du nord, au grade de colonel, puis à celui de général, à titre posthume.
Cette fête régionale est une façon de célébrer l’histoire et l’identité historique de la région, d’où est originaire une grande partie de la population gaucho de l’Argentine.

NOTRE EXPERIENCE

Lors de cette journée, les festivités revêtent plusieurs formes :
Des activités pour commémorer l’anniversaire de la mort du général Manuel Eduardo Arias débutent la veille au soir avec un feu sur la place.
Une cérémonie sur la Place Général Manuel Eduardo Arias a lieu le matin pour la commémoration de la mort du héros humahuaqueño.

Au cours de la cérémonie, le drapeau national est hissé, les vers de l’hymne national argentin chantés, une couronne de fleur est déposée et une minute de silence en l’honneur d’Eduardo Général Manuel Arias est observée. Un discours en mémoire au général est prononcé par un membre de l’association gaucho humahuaqueña.

Un défilé dans la ville a ensuite lieu dans la ville à pied ou à cheval, et les gens parcourent la rue portant le nom de cet homme qui s’est vu décerner le titre de général à titre posthume.
Enfin, toute la journée, des festivités gauchos ont lieu dans l’arène de la ville : un champ improvisé autour duquel le public se répartit.

Les festivités comprennent une activité de “rodéo” ou les gauchos tentent de monter un cheval pas encore débourré : il faudra alors réussir à tenir le plus longtemps possible sur ce cheval, jusqu’à ce qu’il arrête de se débattre, ou jusqu’à ce que l’homme tombe, parfois violemment. Le cheval est d’abord attaché à un poteau, sans monture. Le Gaucho, habillé de façon traditionnelle, devra alors sauter sur le cheval qui est simultanément détaché. Commence alors le plus dur de l’épreuve: rester sur le cheval !

Vous en apprendrez encore davantage sur cette culture le lendemain, 17 juin, qui célébre la mort du commandant Martín Miguel de Güemes. Chaque 17 juin, la ville de Salta s’habille pour rendre hommage à son citoyen le plus illustre. Un véritable héros de la patrie, né le 8 Février 1785 qui lutta pour l’indépendance nationale jusqu’à sa mort. La veille du défilé commence une veillée avec des gauchos là où il repose : au pied du Cerro San Bernardo. Les feux sont allumés et le lever du soleil est attendu avec impatience pour continuer dans les rues et devant la scène principale les différentes manifestations de soutien.

L’esprit de ses disciples se manifeste dans les festivités, où les costumes rouges et noirs abondent et où chaque homme, femme et enfant ressent véritablement l’acte d’hommage. Le point culminant de la parade se passe devant la Palco centrale, où les différentes autorités nationales et provinciales effectuent le salut patriotique en portant leurs vêtements et armes de fonction. La Virgen del Milagro (vierge des miracles), portée sur un chariot décoré, est admirée par toutes les personnes présentes lors de la parade.