Ascension du volcan Acatenango en solo sans guide

Volcan Acatenango, Nicaragua

Ascension du volcan Cosiguina sans guide
25/06/2018 Nico&Anna

Previous

Next

Ascension du Volcan Cosiguina sans guide

 Potosie, Rivas,  Nicaragua 5 heures  Février 2018Sans guidegratuit

Difficulté: 2/5 Dist. A/R : 16,6km Asc. : + 745 m. Desc. :- 745 m.

Alt. max : 749m. Alt. min : 15m. Déjà testé par 2 Local Xplorers

Petit aperçu :

Le Volcan Cosiguina est le dernier de la chaîne du Nicaragua et le plus au nord. Depuis ses 859m, il domine l’énorme golf partagé par le Salvador, l’Honduras et le Nicaragua. Le panorama y est magnifique: du côté Nicaraguayen, on y voit le volcan San Cristobal, la côte pacifique et la réserve Estero Real (le plus grand estuaire d’Amerique Centrale). Du côté du Salvador et de l’Honduras, on admire les volcans et îles de cet immense golf. L’ascension du volcan Cosiguina est récompensé par un lac vert émeraude situé au fond du cratère, si profond que l’on ne peut s’y rendre. Une somptueuse randonnée au Nicaragua à ne pas manquer!

CARTES

[sgpx gpx=”/wp-content/uploads/gpx/Volcan_Cosiguina.gpx”]

Infos pratiques

Transport

Depuis Padre Ramos, vous pouvez prendre le bus en direction de Chinandega et descendre au niveau de la route pour attendre le bus Chinandega – Potosi. Nous avons pris le bus depuis Padre Ramos à 6h du matin (10CRC soit 0,25€) et sommes arrivés avant 7h à la route. Le bus est passé 5mn plus tard et nous avons ensuite eu 2h30 de route (30CRC soit 0,77€). Nous sommes descendus juste devant l’hôtel Brisas del Golfo avant le terminal.
Il vous faudra dans tous les cas prendre un bus avec Potosi pour destination. L’étape à Chinandega vous permettra de trouver un bus à destination de Potosi à coup sur.

Hébergement

Nous n’avons pas logé près du volcan Cosiguina, nous avons pris le premier bus à 6h de Padre Ramos et nous y sommes rendus directement. Il a quelques petits hôtels à Potosi dont l’hôtel Brisas del Golfo qui offre des chambres à $12 (très bon prix au Nicaragua). L’hôtel acceptera de garder vos backpacks si vous y prenez le petit-déjeuné (confirmez tout de même au moment de la commande) .

Conseils

  • Le dernier bus pour Chinandega est à 14h40 et le premier arrive à 9h30, il est donc conseillé de passer une nuit sur place pour profitez du trek et des environs.
  • L’hôtel Brisas del Golfo situé à l’entrée de la rando acceptera de garder vos backpacks si vous y prenez le petit-déjeuné (confirmez tout de même au moment de la commande) .
  • Vous pouvez faire une boucle pour ne pas prendre le même chemin au retour: la bifurcation se fait au sommet (cf maps.me).
  • Pas besoin de guide pour effectuer ce trek, il n’y a pas de doute lors de l’ascension et le sentier est également indiqué sur maps.me.
  • Il n’y a aucun point d’eau lors de l’ascension.
  • N’hésitez pas à vous arrêter échanger avec les habitants qui vivent le long du sentier, et qui vous raconterons certainement l’histoire des 2 allemands qui sont montés sans avoir assez d’eau et qui sont redescendu desséchés ( nous l’avons entendu au moins 3 fois 🙂 ).

Ne pas oublier

2 litres litres d’eau par personne
───
Casquette ou chapeau
───
Crème solaire
───
Lunette de soleil
───
Sandwich pour le midi

Le trek en détails

Le volcan Cosiguina mesurait plus de 2300m avant son explosion qui a par ailleurs été ressentie du Mexique à la Colombie !
Désormais haut de seulement 859m, il n’est pas difficile à grimper. Son ascension s’effectue en 2h30-3h et ne nécessite pas de guide. Il fait très chaud durant l’ascension. Il peut être conseillé de partir tôt le matin mais c’est tout à fait faisable la journée si vous emmenez beaucoup d’eau (2L/personne).

Il est possible de le gravir depuis deux chemins différents : nous avons opté pour celui situé en face de l’hôtel Brisas del Golfo où nous avons pris un café et pu laisser nos sacs le temps de l’ascension. Pour vous repérer pour pouvez suivre notre tracé GPS ou utiliser maps.me.

Depuis l’hôtel Brisas del Golfo, il faut prendre la route en face puis le chemin directement à gauche 200m plus loin. Commence alors une ligne droite sablonneuse de 2km sans dénivelé.

Vous arrivez ensuite au début d’une montée sur une petite crête bordée de petites maisons aux murs en plastique. Si les habitants sont extrêmement pauvres, ils sont super accueillants et engageront sûrement la discussion.

On vous invitera peut être même à vous asseoir à l’ombre de leur maison et on vous offrira un verre d’eau ramenée à dos d’âne ou de cheval depuis Potosi. En effet, ici, il n’y a pas d’eau courante et il faut faire plusieurs kilomètres sous la chaleur pour en trouver.

Passé les dernières maisons, le chemin continue à travers champs puis ensuite dans les bois. Le chemin monte jusqu’à l’air de camping du volcan Cosiguina puis de plus belle sur la droite. La vue se dégage et l’on admire peu à peu une grande partie du golf partagé par le Salvador, l’Honduras et le Nicaragua, leurs volcans et les estuaires de mangroves du côté Nicaraguayen.

On finit la montée et nous voilà au mirador qui offre une vue 360° sur le cratère, profond de 700m et son lac émeraude, et la vallée.

Partis tard (vers 10h) nous avons mis presque 3h pour monter (avec pauses eau, photos et discussions avec les locaux rencontrés). S’il est possible de longer une petite partie du cratère afin de récupérer l’autre chemin pour redescendre le volcan Cosiguina, nous choisissons d’emprunter le même chemin car nous souhaitions prendre le dernier bus de 14h40 pour Chinandega. C’est donc en 1h30 que nous descendons le volcan en marche rapide. Il fait très chaud, heureusement nous avons assez d’eau.

Cette fois ci, le bus partira bien à l’heure et nous le voyons filer sous nos yeux ! Heureusement, un pickup traînait par là et accepte la course poursuite avec le bus après que nous ayons récupéré en vitesse l’ensemble de nos affaires à l’hôtel d’en face ! Mission réussie, nous rattrapons et sautons dans le bus, tout transpirants et couverts de poussière.

Nos treks au Nicaragua