Trek Indian Nose en solo sans guide

Lac Atitlan, Guatemala

Ascension volcan Momotombo: trek au Nicaragua sans guide ni tour
25/06/2018 Nico&Anna

Previous

Next

Ascension sans guide ni tour du volcan Momotombo proche de Leon, Nicaragua

 Puerto Momotombo, Leon,Nicaragua 12 heures  Février 2018Sans guidegratuit

Difficulté: 4/5 Dist. A/R : 22km Asc. : + 1 156 m. Desc. :- 1 156 m.

Alt. max : 1 261m. Alt. min : 41m. Déjà testé par 2 Local Xplorers

Petit aperçu :

​L​ ‘ascension du Volcan Momotombo, l’un des treks du Nicaragua les moins touristiques et pourtant parmi les plus impressionnants! Au bord du lac de Managua, ce volcan parfaitement conique aillant notamment inspiré Victor Hugo et Ruben Dario se mérite: il faudra endurer son ascension sous une chaleur effroyable, puis tout donner lors de la dernière montée pour atteindre les fameuses cheminées de souffre. Alors seulement vous pourrez ressentir cette sensation unique que d’avoir gravit un volcan actif! Découvrez tous nos conseils pour vivre cette expérience inoubliable.

CARTES

[sgpx gpx=”/wp-content/uploads/gpx/Momotombo_trek.gpx”]

Infos pratiques

Transport

Pour se rendre à Puerto Momotombo depuis León il faut tout d’abord prendre un bus pour La Paz Centro. Rendez-vous au terminal principal soit en taxi (50CRC pour 2 soit 1,30€) ou en fourgonnette/colectivo (5CRC/personne soit 0,13€).
Vous avez ensuite 2 options : prendre les bus León – La Paz Centro pour 20CRC soit 0,50€ (on vous déposera directement au terminal d’où partent les bus pour Puerto Momotombo) ou prendre un bus León – Managua (30CRC soit 0,80€) qui s’arrêtera sur la route à La Paz Centro puis un tuk tuk (20CRC pour 2 soit 0,50€) pour le terminal. Dans tous les cas vous en aurez environ pour une heure en fonction du nombre d’arrêts effectués par le bus.
Que se soit les bus direction Managua ou ceux pour La Paz Centro, il y en a très régulièrement. Une fois au terminal de La Paz Centro, le bus part de façon assez régulière pour Puerto Momotombo (15CRC soit 0,40€), comptez 40mn.

Hébergement

Vous n’aurez pas beaucoup de choix d’hébergement à Puerto Momotombo, nous vous conseillons l’hôtel la Ceiba, peut être le seul hébergement, créé pour les voyages organisés. Demandez au centre touristique en face de l’entrée de León Viejo. Nous avons payé $20 avec le diner (gallo pinto, œufs brouillés et frites de bananes). Ils ont des dortoirs et des chambres doubles, vous pouvez négocier.

Conseils

  • Certains tours opérateurs disent que le volcan est fermé (peut être pour éviter d’y organiser des tours et vous dirigez sur des activités plus classiques comme l’ascension du volcan Telica), cette ascension est pourtant possible à toute période de l’année.
  • L’ascension du Volcan Momotombo nécessite en théorie un permis à demander à Managua et à présenter à l’entrée du parc (on va vous expliquer comment le faire sans).
  • La grimpette n’est pas facile. Il faut s’attendre à une excursion de 12h avec 10h de marche dans la journée (6h-18h).
  • Si vous souhaitez vous rassurer avec la présence d’un guide, nous vous conseillons Jeison, 15ans, guide à ses heures perdues (il installe normalement des barbelés pour financer ses études). Pour $25 pour 2, vous ne trouverez pas mieux! Jeison Orosco : le contacter sur FB ou Tel de sa tante: +505 77284369 (pas de WhatsApp)
  • Pour débuter le trek depuis Puerto Momotombo vous avez 2 options : se rendre à la base de Momotombo à pied, depuis la plage, en longeant la côte (comptez 1h30 de marche) ou en tuk tuk (à réserver la veille), comptez 15-20mn.
  • Le guide peut être nécessaire seulement pour passer les gardes. Ensuite, le chemin est propre, bien entretenu et indiqué sur maps.me.
  • De bonnes chaussures sont toutefois recommandées car le sentier est accidenté et dispose de passage à fort dénivelé. Le passage entre les 2 miradors est parfois difficile à discerner: levez les yeux et aidez vous de maps.me
  • Il n’y a aucun point d’eau lors de l’ascension

Ne pas oublier

3 litres litres d’eau par personne
───
Casquette ou chapeau
───
Crème solaire
───
Lunette de soleil
───
Sandwich pour le midi
───
Une bonne paire de chaussures de rando
───
Frontale si vous partez avant le lever du soleil

Le trek en détails

Ne trouvant pas d’informations claires sur cette randonnée et étant informés du permis, nous avons choisi de nous rendre au Momotombo avec Jeison, 15ans, guide à ses heures perdues (infos: cf onglet “conseils”). Celui-ci nous a fait éviter les contrôles des gardes forestiers. Nous savons désormais comment éviter les contrôles et comment se rendre au sommet. Avec les informations suivantes vous n’aurez vraiment pas besoin de guide.

Pour débuter le trek vous avez 2 options : se rendre à la base de Momotombo et début du chemin à pied, depuis la plage, en longeant la côte (comptez 1h30 de marche) ou en tuk tuk (à réserver la veille), comptez 15-20mn. Si vous choisissez comme nous la première option, partez tôt, à 6h du matin, car la randonnée durera environ 10h et que vous pouvez comptez 1h de pause au total en chemin et 1h de pique nique au sommet. De plus les gardes forestiers peuvent également se trouver près de la plage, en y étant tôt vous devriez les éviter.

Le chemin sur maps.me ne commence qu’à la base du volcan mais vous pouvez retrouver notre tracé gps avec lequel il vous sera difficile de vous tromper: le chemin est également simple à trouver sur place.
Rendez-vous sur la plage et longez la par la gauche. Il ne vous suffit que de suivre le chemin (il peut y avoir plusieurs bras mais tous mènent à la route proche de la base du volcan).

Une fois arrivé à la route, après 1h30 de marche, il vous faudra la traverser et couper dans la forêt à gauche des gardes (suivre notre tracé gps ou regarder où sont les gardes sur maps.me). Des chemins informels ont été tracés, rejoignez l’un d’eux et dirigez vous vers le chemin de l’ascension (indiqué sur maps.me). Il vous faudra passer à travers un barbelé pour accéder au chemin, au niveau de la photo ci-contre. Une fois sur celui-ci, prenez le à gauche, il n’en vous restera qu’à le suivre, vous aurez réussi à y accéder par vous même.

Les temps suivants sont indiqués à partir de l’arrivée sur l’entrée du chemin de l’ascension :
20mn plus tard vous verrez un croisement avec un panneau : tout droit les lagunes et à droite l’ascension du Momotombo, prenez à droite.
Le chemin de terre s’enfonce dans la végétation, vous verrez peut être des Oropendolas (oiseau à crête, mythique du Nicaragua) ou des coatis.

Au bout de 45mn/1h vous arriverez à une aire de repos, vous pouvez faire une pause et en s’enfonçant à droite entre les arbres, vous pourrez observer votre première vue.

Le chemin monte un peu plus et devient de plus en plus sablonneux, la forêt s’effacera petit à petit pour laisser place à un environnement aride, les points de vue sur le lac et les volcans s’enchaînent plus beaux les uns que les autres.

Au bout de 1h30-1h45 vous arriverez à un point de vue complètement dégagé sur l’île Momotombito, le lac Nicaragua, la chaine volcanique, les lagunes et le sommet du Momotombo dans le dos (encore un peu haut !).

Il vous faudra continuer sur le chemin sablonneux et rocailleux direction le sommet. Le paysage est lunaire avec quelques petites touches de végétation et des forêts sur la droite. On imagine bien les trajectoires des dernières coulées de lave. Le chemin part ensuite sur la droite, traçant une ligne droite sur la falaise jusqu’aux arbres de l’autre côté. On s’enfonce dans le sable. Une fois arrivés à la végétation, grimpez, vous verrez une nouvelle partie à franchir encore un peu plus à droite.

Au bout d’1h30 vous serez à un nouveau point de vue, tout aussi beau. Vous serez arrivés à la base du cratère. Si les guides s’arrêtent généralement là, il est possible d’accéder au cratère en suivant les flèches blanches sur les rochers que vous verrez depuis le bas. Attention cette partie devient très difficile et parfois même un peu dangereuse. La pente est des plus ardues, vous passerez de roche à sable et roche volcanique instable qui se décroche sous vos pieds et vos mains (oui des fois vous aurez besoin d’utiliser vos mains et de grimper plus ou moins à quatre pattes). Le vent peut aussi être violent au sommet. Prenez vos précautions.

Une fois au cratère vous verrez le souffre jaune et la fumée sortir de près. N’y restez pas longtemps, ce n’est pas bon de respirer la fumée. Pour redescendre ce sera encore une aventure avec ce sol instable. Vous pourrez bien mettre 3h aller retour pour gravir le cratère.

Après une pause déjeuner méritée il est temps de redescendre, par le même chemin qu’à l’aller. La vue est toujours aussi splendide, le soleil tape ! On s’enfonce dans le sable volcanique.

Une fois arrivé à la route, il y a possibilité de faire du stop pour les plus fatigués (1200m de dénivelé positif puis négatif et 8h30 de marche ça crève !). Pour les warriors (comme nous !) vous pouvez réemprunter le chemin de la plage et vous féliciter avec un verre au restaurant de la plage en admirant les dernières lueurs du jour sur ce colosse qu’est le Momotombo, fiers de l’avoir gravi !

Nos treks au Nicaragua