Backpack dans le Quintana Roo

Itinéraire d’un voyage dans le Quintana Roo

 Quintana Roo du Nord au Sud 15 jours En couple

Octobre 2017 455€ Déjà testé par 2 Local Xplorers

Petit aperçu :

Seconde étape de notre année en Amérique Centrale et Amérique du Sud, ce voyage au Mexique a commencé pour la visite du Quintana Roo. Très touristique aux yeux du monde, cette région à tout de même su nous séduire, entre incontournable et recherche de lieux hors des sentiers battus…

LES STOPS

★★★★☆

Arrivés à Cancun, nous avons décidé de fuir la gigantesque station balnéaire et avons pris un collectivo pour Playa del Carmen puis directement un ferry pour Cozumel.
Plus grande île de la côte Est du Yucatan, Cozumel attire de nombreux touristes. Cependant, les plages de sa côte Est sont restées sauvages et paradisiaques. Alors, ne soyez pas déçus dès votre arrivée sur l’île, lorsque les rabatteurs vous proposeront excursions et location de scooters ou voitures.
Si l’île mesure près de 50km du nord au sud, seulement la moitié sud est visitable sans guide. Certaines excursions très onéreuses proposent de se rendre à la Punta Molas, pointe la plus au nord, la piste pour s’y rendre est marécageuse et regorge de crocodiles.

À la pointe sud, une réserve naturelle renferme un phare et une belle plage.
Pour admirer le coucher du soleil, rendez vous sur les plages de la côte Ouest. Nous avons pris un verre à Alnerto’s, pas donné mais le cadre est plutôt pas mal !
Cozumel est aussi réputée pour ses fonds marins, on vous proposera des excursions de snorkeling et de plongée à tous les coins de rue. Nous avons opté pour le snorkeling pour des raisons économiques et avons payé 500$MX/personne (22€) en négociant bien. Autre option : vous rendre directement au port Caleta et négocier directement avec la compagnie Maybe sans passer par les revendeurs de tours. Vous devriez vous en sortir pour 400$MX/personne (17,5€).

Toutes les excursions se rendent aux mêmes endroits : El Cielo (étendue de sable blanc pleine d’étoiles de mer), Columbia et Palancar (barrière de corail aux coraux assez fournis, poissons variés, nous avons vu des barracudas et une tortue). Si Columbia et Palancar sont de très beaux spots, nous pensons qu’il est préférable de les découvrir en plongée car ils restent assez profonds pour du snorkeling.

Si les plages de la côte ouest peuvent être visitées, ne vous attendez pas à y voir de beaux fonds marins, vous serez très déçus. Attention à ne pas prendre d’excursion pour vous y rendre, vous pouvez y aller directement par la route.
Tout de même trop touristique et pas assez exceptionnelle pour nous, nous avons choisi de ne pas nous arrêter plus de temps que ça à Cozumel.

★★★★★

Touristique certes mais tout de même incontournable lors d’un voyage dans le Yucatán, nous avons été conquis par Tulum. Longues plages paradisiaques, eau on ne peut plus turquoise, ruines Maya dominant la mer et nombreux cenotes, les possibilités sont multiples.

Si la ville en elle-même n’a pas vraiment d’intérêt (essentiellement une avenue bordée de restaurants, bars et échoppes pour touristes), elle permet de se loger et se restaurer à des prix raisonnables. Les hôtels et restaurants bordant les plages sont bien plus onéreux.

Les ruines Maya sont très belles et leur localisation sur la falaise offrent une vue panoramique entre eau turquoise et temple.
Les hôtels sont bien intégrés à la végétation et aux plages. Nous vous conseillons de visiter celles au sud de Tulum pour plus de tranquillité.

 

Les alentours de Tulum regorgent de cenotes (profonds trous d’eau douce). Si certaines visites de cénote peuvent coûter très chers (350$MX pour 1 seul des cenotes de Dos Ojos), sont bondés avec des aménagements pour les touristes qui les dénaturent, d’autres plus petits et moins fréquentés valent largement le détour.

Nous conseillons d’éviter Dos Ojos, Gran Cenote, Dreamgate, Hilario’s well… et de vous rendre au cenote XX (80$MX soit 3,5€). Très agréable, il a une belle eau turquoise et une végétation luxuriante mais est moins impressionnant car moins profond. Vous pouvez également vous rendre au cenote Calavera, beau trou de 4m au dessus de l’eau et profond de XXdont ont accède uniquement par une échelle (négociez 100$MX).

Des locaux nous ont également conseillé les cenotes Xcacel (près de ruines Maya et d’une plage) et Kaan Luum, moins touristiques et moins chers.
Louer un vélo (80$MX soit 3,5€) vous permettra d’explorer les plages et de vous rendre aux ruines.
Louer un scooter (400$MX soit 18€) à la journée vous permettra de vous rendre à plusieurs cenotes.

★★★★★

Située à une vingtaine de kilomètres au sud de Tulum, cette réserve offre de nombreuses possibilités pour admirer la biosphère environnante : mangrove, oiseaux, tortues, dauphins, crocodiles… Sian Kaan est composée de nombreuses lagunes et notamment d’une piste étroite entre lagune et mer qui relie Tulum à Punta Allen sur près de 50km. Mal entretenue, elle décourage beaucoup de touristes de s’y rendre. Cette route du bout du monde est un réel périple et ceux qui s’y rendent sont récompensés par le calme du petit village de pêcheurs de Punta Allen. Ici le wifi est limité, il n’y a pas d’ATM et l’électricité est coupée pendant la journée.

Rendez-vous au « tourist information » pour réserver un tour et découvrir la réserve. Une coopérative gère les tours et redistribue ensuite les bénéfices aux pêcheurs. Si la majorité des tours durent 2h30-3h et vont aux mêmes spots (en mer à la recherche de tortues et dauphins, à la barrière de corail pour un peu de snorkeling et à la playa bianca pour admirer ses eaux turquoises, transparentes et peu profondes), une variante est proposée : observer les oiseaux à l’île au sud de Punta Allen ou sur une île située dans la lagune, à 15km au nord de Punta Allen. Si vous souhaitez découvrir la flore de la lagune, nous vous conseillons la deuxième option.
Le tour coûte 1400$MX (62€) par lancha (barque) à partager entre le nombre de passagers.

Nous vous conseillons ensuite de vous rendre à la Laguna Negra en empruntant le sentier qui longe la plage et en demandant votre chemin. Vous traverserez la végétation pour arriver à un mirador et une première lagune puis en continuant sur des passerelles vous découvrirez la belle Laguna Negra.
Il est également possible visiter la réserve Sian Kaan du côté de Muyil pour allier ruines Mayas, lagune en lancha et balade dans la mangrove.

★★★★☆

La petite ville de Coba est connue pour son beau site Maya perdu dans la forêt. Située au bord d’un lac et proche de cenotes, il est agréable de se rendre à Coba le temps d’une journée au départ de Tulum.
La découverte des ruines mayas (70$MX soit 3€) peut prendre plusieurs heures car le site est vaste. En effet, plusieurs kilomètres séparent les diffèrent groupement de ruines. Il est possible de louer des vélos dans l’enceinte des ruines et de se déplacer en cyclo-taxi mais la balade à pied sous les arbres est très agréable et vous y verrez des singes. La construction la plus imposante est la plus excentrée de l’entrée. Il est possible de la gravir et d’y admirer la vue sur la forêt environnante.

Une fois la visite des ruines terminée, il vous est possible de louer un vélo (50$MX soit 2€) pour vous rendre aux cenotes Choo-Ha, Tamcach-Ha et Multun-Ha situés à moins de 8km de l’entrée des ruines. L’entrée coute 50$MX/cenote. La route pour s’y rendre est agréable et lorsque nous sommes arrivés vers 16h, nous étions pratiquement seuls aux cenotes. Ces cenotes s’apparentent à des grottes dans lesquels on rentre par un petit trou et on descend un escalier de bois en colimaçon. Il est possible de sauter de 8m de haut dans le cenote Tamcach-Ha.

★★★★☆

Bacalar est une petite ville située sur les berges du lac portant le même nom. Le lac de Bacalar est également appelé lagune aux 7 couleurs pour les multiples nuances de bleu de ses eaux transparentes. Le lac dispose de cenotes ou trous d’eau dont l’un atteint les 180m de profondeur ce qui rend ses eaux très foncées alors que l’eau du lac est turquoise. Ses 61km de longueur font de Bacalar le 2ème plus long lac du Mexique.

Cet endroit calme et plein de charme est idéal pour se reposer et se baigner dans une eau limpide. De nombreux petits hôtels, auberges et maisons bordent le lac. Le petit centre dispose d’un fort qui servait autrefois à protéger le village des pirates qui venaient de la mer par les canaux qui mènent aujourd’hui encore à Bacalar.
Il est d’ailleurs possible de relier le Belize en bateau depuis Bacalar.

 

Si le tour de 2h30-3h en lancha ou en catamaran est l’activité principale, il est également possible de louer un kayak et de visiter les mêmes lieux par soi-même sur la journée si il n’y a pas de vent et que l’eau est calme. Vous pourrez alors découvrir les différents cenotes, les « cocalitos » rochers plats formés par des bactéries, les eaux peu profondes et turquoises proches du cenote Azul ainsi que les îles de l’autre côté de la lagune.

Le cenote Azul n’est pas accessible depuis le lac, on peut s’y rendre en taxi pour 30$MX, l’entrée au cenote coûte 25$MX ; celui ci ressemble à un grand lac, pas incontournable pour nous.

Une promenade dans le petit centre est agréable ; nous vous conseillons de vous rendre à la fabrique de tortilla, plus de détails ici. Pour le petit déjeuner ou le déjeuner le café, galerie d’art et concept shop El Manati est idéal. Pour le soir, vous pouvez opter pour le restaurant d’en face aux plats savoureux et aux prix tout à fait raisonnables.

★★★★★

Petit village au bord de la mer au sud de la péninsule du Yucatán, Mahahual est une destination hors des sentiers battus où seulement ceux qui souhaitent plonger dans un des meilleurs spots des Caraïbes se rendent. Ici tout est calme, il n’y a que le Malecon et la rue parallèle. L’eau y est turquoise, la plage, assez longue mais pas très grande, est bordée par de nombreux petits restaurants. Plusieurs clubs de plongée proposent des excursions à XXX, le paradis des plongeurs à 1h-1h30 de bateau de Mahahual. Plonger là-bas coûte tout de même un peu cher environ 2500$MX (110€) pour 2 plongées et il faut au moins 7 personnes pour s’y rendre. Vous pouvez également plonger au large de Mahahual et passer votre PADI. Nous avons plongé avec Mar a dentro et avons été très satisfaits de leur prestation, conseillés par des français qui avaient fait le tour des centres de plongée, il s’avère être aussi les plus économiques. Comptez 1300$MX (57€) pour 2 plongées pour les détenteurs du PADI et 1400$MX (62€) l’initiation avec vidéo et cours pratique avant la plongée.

Nous nous sommes rendus aux sites : la exposicion et escalones.

Les fonds marins sont très beaux et peuplés de milliers de poissons différents. Nous avons eu la chance de voir de grosses tortues, des raies mantas et eagle ray, des murènes, des crabes bizarres…

Nous en gardons un très bon souvenir.

HÉBERGEMENT

Hôtels à bas prix, auberges et camping

Il est très simple de se loger au Mexique. Même en dernière minute, vous trouverez toujours une auberge ou un hôtel à bas prix. Souvent, si vous voyager à deux, la chambre double dans un petit hôtel local vous coûtera moins cher que deux places en dortoirs.

Il n’est pas vraiment autorisé de camper sur la plupart des plages du littoral, en particulier dans les zones touristiques. Ceci dit,  n’hésitez pas à demander aux restaurants ou particulier de camper sur leur terrain, ils seront souvent d’accord. Pour camper sur la plage, choisissez des lieux reculés.

Assez cher à Cozumel, nous avons trouvé une chambre avec lit double pour 460$MX (doit 20€) à l’hôtel Posada Eden. Nous n’avons pas trouvé moins cher mais nous recommandons de vous y prendre à l’avance et de réserver un Airbnb (un peu moins cher) ou un Couchsurfing. Possibilité de camping limitée de mars à novembre lorsque les tortues pondent sur les plages de la côte Est.

 

INDAJANI HOSTEL

Nous vous conseillons fortement Indajani hostel, tenu par Jessica, une mexicaine à la joie de vivre qui saura vous accueillir chaleureusement et vous trouver un lit à n’importe quelle heure. Située au centre de Tulum, moins cher que du côté des plages, cette auberge toute en bois dispose de chambres sur 2 étages, d’un jardin avec des hamacs, d’une grande paillote avec table et chaise et d’une cuisine ouverte. Les dortoirs ne sont partagés qu’à 4 personnes et des chambres doubles sont disponibles. Surprise dans la salle de bain ou des gros coquillages servent de pommeau de douche. Le petit déjeuner est inclus avec au menu pancakes, fruits, café, biscottes et confiture. Possibilité de louer des vélos (80$MX la journée). Tout cela pour 100$MX/personne !

Nous avons choisi l’option camping « sauvage » et avons planté la tente au restaurant situé à l’extrémité nord de la plage principale.
Il y a plusieurs hôtels mais les prix sont un peu plus chers qu’ailleurs.

Nous avons planté la tente du côté du tout petit embarcadère de lancha situé sur la calle 5, entre les calle 40 et 38. Un conducteur de lancha y habite dans son hamac.

Plusieurs auberges et hôtels bordent le lac. La nuit coûte plus cher que dans la plupart des villes du Mexique. Nous vous déconseillons fortement CASA LAHAR où nous avions réserver la première nuit car nous arrivions tard et étions supposés disposer d’une tente avec un lit double pour 300$MX. Une fois arrivés tout ce qu’on nous proposait était une mini tente de type premier prix chez décathlon sans même un matelas ! Nous avons dû faire des pieds et des mains pour que la gérante admette que sur Hostelworld elle avait indiqué qu’il y avait un lit dans la tente alors qu’en fait elle proposait une simple tente. À 1h du matin nous avons dû nous contraindre à accepter de payer 200$MX pour planter et dormir dans notre propre tente ! FUYEZ !!!

Il est possible de camper à Mahahual et nous aurions voulu planter notre tente mais il a plu pendant tout notre séjour. Nous avons dû nous contraindre à prendre une auberge de jeunesse. Les hébergements sont chers à Mahahual, il n’y a que 2 auberges et des petits hôtels au bord de la plage.

Nous étions à Jardin Mahahual, propre et agréable. 190$MX/personne (8,5€) en dortoir de 12 personnes, salles de bain fille/garçon dans la chambre.

 

LES TRANSPORTS

ADO (et autres):

Les bus touristiques pour les grandes destinations

Taxi colectivo à gogo

L’alternative des taxis collectifs

Tuk Tuk et taxi

Petit trajet et grand prix!

Des bus ADO et collectivos (mini-bus) partent en continu depuis le terminal de Cancun. Les collectivos sont moins chers comptez 40$MX/personne (1,80€) pour 1h30 de trajet. Vous pouvez ensuite directement prendre un ferry pour Cozumel (il y en a toutes les heures) comptez 90$MX aller/retour/personne (4€).

Des vus Ado, Mayab, Oriente et des collectivos relis tout le temps Playa del Carmen et Tulum, comptez 41$MX/ personne (1,80€), environ 1h.

Il est difficile de se rendre à Punta Allen surtout lorsqu’il a plu la veille car la piste est très mauvaise, pleine de trous.
Louer une voiture est possible mais un 4×4 est quand même moins risqué. Si certaines voitures y vont d’autres ont eu de gros problèmes.
Une lancha part à 15h du restaurant situé à 3km après l’entrée de Sian Kaan. Il faut arriver 30mn avant. Comptez 150$MX et 1h de trajet. Pour se rendre à l’arc de Sian Kaan (entrée) prendre un collectivo local depuis la ruta 109 de Tulum. Retour en lancha 7h30 du matin depuis Punta Allen.
Sinon, nous avons opté pour le stop qui a très bien fonctionné à l’aller et au retour, en quelques minutes nous avions trouvé des locaux super sympas.

Depuis Tulum, des bus partent environ toutes les heures pour Coba, se renseigner au terminal. Comptez un peu moins d’une heure pour vous rendre à Coba et 44$MX/personne (1,90€). De même pour le retour, le dernier bus est à 18h30.

Des bus relient en permanence Tulum à Bacalar en 2h30 et coûtent 166$MX/personne (7€).

Depuis Bacalar, des collectivos et bus relient Mahahual toutes les heures, il suffit de se rendre au terminal de bus. Comptez 2h et 75$MX (3€).

BUDGET

9€ la nuit / 2 pers.

2,5€ le repas

peu onéreux

La monnaie du Mexique est le Peso Mexicain. Lorsque vous retirez de l’argent au Mexique, vous n’aurez d’autres choix que de payer des frais bancaires s’élevant au minimum à 27 pesos par retrait. Les frais peuvent s’élever jusqu’à plus de 100 pesos dans certaines banques ou villes plus isolées. Toutes les grandes villes disposent de distributeur, contrairement aux petites.
Veillez donc à retirer en avance car si la majorité des établissements acceptent la carte bancaire, vous aurez entre 4 et 10% de frais supplémentaires à votre charge.

Pour vous guidez dans la préparation de votre budget visitez notre guide de voyage au mexique:

 

COUPS DE COEURS / À ÉVITER

Rio Lagartos

Sian Kaan

Les villages artisanaux mayas (Dzitnup, Tixkokob, Kimbila)

Les passages obligatoires par Cancun, Playa del Carmen et la partie touristique de Cozumel

Les cenotes ultra touristiques de la Riviera Maya, il vaut mieux demander aux locaux.

Vouloir visiter la Ruta Puuc et les cenotes de Hommun dans la même journée

A inclure dans notre prochain voyage dans le Yucatan et Quintan Roo ?

L’île d’Holbox

Non loin de Las Coloradas, au large de la côte nord est de la péninsule du Yucatán, cette île aux eaux turquoises et aux plages paradisiaques reste encore sauvage et moins exploitée touristiquement. Il est possible d’y voir les baleines migrer.

Le site archéologique de Calakmul

Perdu au milieu de la jungle au sud de la péninsule, ce site est grandiose et beaucoup moins visité.

Plongée au musée sous la mer

Au large de Cancun et Isla Mujeres, se trouve des centaines de statues sous la mer recouvertes de vie marine. La visite du site s’effectue en plongée, on s’immerge alors dans un monde hors du commun.