Le Yucatan hors des sentiers battus

Visiter le Yucatan hors des sentiers battus

 Le Yucatan hors des sentiers battus 17 jours En couple

Octobre/Novembre 2017 405€ / personne Déjà testé par 2 Local Xplorers

Petit aperçu :

Seconde étape de notre voyage au Mexique cette découverte du Yucatan nous a réservé de merveilleuses surprises! Loin des activités ultra-touristiques, nous avons réussi à découvrir le Yucatan hors des sentiers battus. Nous vous proposons ainsi de suivre nos traces, et pourquoi pas de vous en inspirez pour votre prochain séjour dans le Yucatan.

LES STOPS

★★★★☆

Valladolid est une petite ville coloniale plus tranquille que sa grande sœur Mérida. Il y a moins de monde, moins de circulation et moins de pollution. Il est agréable de se balader dans les rues colorées et d’admirer son architecture coloniale, ses églises, son couvent … Rendez-vous tout d’abord sur la place principale … Si la visite du centre historique se fait rapidement, il y a beaucoup à faire dans les environs.

L’incontournable Chichen Itza, une des 7 nouvelles merveilles du monde, se situe à 50km. Le site est majestueux et vaut clairement le détour. Les bâtiments ont été construits en fonction des astres et des échos des bruits, impressionnant ! L’entrée coûte 241$MX (10,5€). Nous vous conseillons de vous y rendre à l’ouverture afin de profiter des premières heures tout seuls dans le site. Les bus des tours organisés arrivent par dizaines à partir de 11h. Depuis Valladolid des collectivos partent sans arrêt une fois pleins comptez 35$MX (1,5€) et 45mn.

★★★★★

Dans les alentours de Valladolid il est également possible de découvrir de beaux cenotes. Les plus connus sont ceux de Dzitnup: X-keken et Samula. Les deux sont des grottes par lesquelles un escalier de bois en collimason descend. Un petit trou laisse rentrer la lumière dans chacun d’eux. Le premier renferme des stalactites ainsi que des lianes. Si nous étions seuls lorsque nous les avons visités il y a beaucoup de monde à la haute saison. L’accès aux 2 cenotes coûte 120$MX. Plus à l’est, le cenote Oxman, moins connu, est situé dans une ancienne hacienda. Un petit restaurant et une piscine permettent également de s’y reposer. Le cenote est splendide, tout ouvert et couvert de végétation. Une corde y est installée pour se jeter à l’eau.
Si vous souhaitez apprendre à confectionner les vêtements traditionnels mayas, rendez-vous à Dzitnup où la couture est l’activité principale de la majorité des habitants. C’est avec des machines à l’ancienne que les femmes dessinent les fleurs et autres motifs traditionnels sur les habits. On vous en dit plus dans notre immersion ici.Cliquez sur le lien jaune pour découvrir notre immersion.
Amateur de bonnes assiettes ? Redécouvrez les bases de la culture culinaire maya avec notre immersion tortillas et sauce pimentée à Dzitnup, une étape qui vous promet de nombreuses surprises!

★★★★★

Coup de cœur pour ce village dont la quasi-totalité des habitants sont des pêcheurs. Il est situé sur la côte nord de la péninsule du Yucatán. Rio Lagartos est principalement connu pour sa faune mais aussi pour sa proximité avec le fameux lac rose, Las Coloradas. En effet, le village abrite la plus grande colonie de flamands roses, des hérons, aigles pêcheurs, pélicans, de nombreuses autres espèces d’oiseaux et des crocodiles.
La principale activité est de visiter la lagune de Rio Lagartos à bord d’une lancha. Des tours de 2h (200$MX/personne prix partagé avec 5 autres personnes) sillonnent les canaux bordés de mangrove pour observer les oiseaux et rechercher les crocodiles. Ils mènent ensuite à Las Coloradas, village situé à 20km de Rio Lagartos, et son fameux lac rose.
Par beau temps, le lac est vraiment rose, impressionnant ! La raison ? Pour certains : le sel ! La plus grande production de sel du Mexique est située à Las Coloradas. Le drainage de l’eau de mer dans ce bassin serait à l’origine de sa couleur. Les montagnes de sel et la mousse aux abords du lac ajoute une touche de féerie au paysage. Pour d’autres, le lac serait rempli de micro-organismes contenant du carotène et des racines de plantes de couleur rouge ce qui donnerait au lac cette couleur. Quoiqu’il en soit le paysage vaut vraiment le détour !

Si le tour de lancha permet d’avoir un bon aperçu des environs, il laisse peu de temps pour découvrir Las Coloradas. La seule autre option pour se rendre à Las Coloradas est de louer une voiture à Mérida (ce qui revient cher) ou de louer un vélo à Rio Lagartos et de pédaler pendant 23km aller ! Si la plupart des touristes se rendent à Rio Lagartos uniquement pour le tour de lancha, en tour organisé ou avec leur voiture de location sur une journée, Rio Lagartos a bien plus à offrir. Louer un kayak permet de découvrir l’autre partie de la lagune, de se perdre dans les canaux de mangrove, de se retrouver à quelques mètres des flamands roses et autres oiseaux et d’admirer un beau couché de soleil.
Mieux encore, il est possible d’embarquer avec le fameux capitaine Chino Mosca pour pêcher le barracuda, préparer le poisson, le cuisiner et le déguster dans une ambiance conviviale au restaurant Chiquila situé complètement à l’est du Malecon. Découvrez notre immersion pêche au gros à Rio Lagartos pour en savoir plus sur cette expérience locale marquante.
Vous pouvez également partir à la pêche au poulpe, activité principale des habitants, Rio Lagartos exporte une grande partie de la production de poulpe du Mexique. Rendez-vous sur les coups de 7h sur le Malecon pour y rencontrer un pêcheur qui part en mer à la journée ou demandez au capitaine Chino Mosca pour qu’il vous mette en relation avec un ami pêcheur. De même, vous pourrez pêcher la langouste au harpon, encore une fois sollicitez l’aide de Chino Mosca, il sera ravi de vous présenter son ami.

★★★★★

Capitale culturelle de la péninsule du Yucatán, cette ville coloniale regorge de rues colorées et d’églises. C’est également une ville très animée avec d’un côté des représentations et fêtes culturelles en permanence et de l’autre une vie locale qui grouille.
Le centre historique et touristique est composé de jolies places et églises tels que la Plaza Grande et les Parque Hidalgo, Santa Lucia, Santa Ana et de la Mejorada. Les rues 60 et 62 regorgent de petits restaurants et cafés. Ne pas louper le Mercado 60 et la Negrita. L’Est de la ville et notamment les rues aux alentours du marché Lucas de Gálvez et des terminaux de colectivo sont bondés. Marchands de tout genre et circulation dense, c’est une réelle jungle urbaine. Le contraste avec le centre historique est impressionnant.

Ville culturelle, Mérida offre à ses visiteurs des spectacles en plein air tous les soirs de la semaine : des danses folkloriques aux groupes de musique traditionnels pour finir par le fameux “Mérida en Domingo” (Mérida le dimanche) où la place principale se transforme en énorme marché artisanal et où des spectacles de danses et concerts prennent place jusqu’à minuit.
Enfin une ville animée ! Mais Mérida offre aussi un emplacement idéal pour découvrir sa région. Entre ruines mayas, villages artisanaux et cenotes.

★★★★☆

Si la culture locale et l’artisanat vous intéressent, rendez-vous dans la petite ville de Tixkokob où les habitants sont spécialisés dans la fabrication de hamacs. Tixkokob, oubliée par les touristes, vous offrira la possibilité de voir et d’apprendre à tisser un hamac mais vous ne repartirez pas avec le votre à moins de rester plusieurs mois dans le village (et oui plusieurs mois sont nécessaires à un local pour tisser un hamac entier alors pour nous vous imaginez !)
Attention tout de même, quelques rabatteurs vous proposeront de vous emmener “dans leur famille” pour vous montrer la fabrication des hamacs, ils prendront une commission sur vos éventuels achats. Nous avons passé une matinée dans cette ville et avons appris à tisser un hamac, plus de détails sur notre immersion: apprendre à tisser un hamac à Tixkokob

★★★★★

Complètement hors des sentiers battus, nous nous sommes rendus au petit village de Kimbila afin d’apprendre le point de croix. Si la plupart des femmes là-bas cousent à la machine, nous sommes tombés sur une famille adorable qui nous a invité chez eux pendant 2 jours.
Nous avons appris le point de croix mais aussi des recettes locales et bien plus grâce à nos échanges avec la famille. Découvrez notre immersion broderie traditionnelle maya à Kimbila ici et rendez-vous à Kimbila pour une expérience authentique !

★★★★★

Si Uxmal est un impressionnant temple maya, les alentours de Mérida regorgent de petits temples perdus dans la jungle. La Ruta Puuc au sud de Mérida consiste en une succession de 4 ruines maya (Kabah, Sayil, Xlapak et Labna) où vous aurez des chances de vous retrouver seuls. Ici pas de vendeurs en tout genre, vous pourrez profiter du calme des lieux. Les sites sont plus ou moins bien conservés mais la végétation qui en recouvre certains leur donne un charme fou. C’est à Kabah que nous avons vu les sculptures les mieux préservées, impressionnant !

★★★★☆

Éloignez vous des cenotes très touristiques de San Antonio ou Cuzama et dirigez-vous du côté de Homun. Ce petit village est un paradis pour les amoureux de cenotes. Dans les environs, vous en compterez 300. En passant par la rue principale de nombreux panneaux vous en indiqueront. Nous avons testé un groupe de 6 cenotes sauvages, perdus dans la forêt,. La plupart sont accessibles par une échelle.

★★★★☆

Petite ville coloniale toute jaune, Izamal vaut clairement le détour. Très charmante, nous vous invitons à vous perdre dans ses rues, à visiter son église et son magnifique couvent. Nous avons eu la belle opportunité de visiter Izamal le jour de la fête des morts, une expérience très marquante !

HÉBERGEMENT

Hôtels à bas prix, auberges et camping

Il est très simple de se loger au Mexique. Même en dernière minute, vous trouverez toujours une auberge ou un hôtel à bas prix. Souvent, si vous voyager à deux, la chambre double dans un petit hôtel local vous coûtera moins cher que deux places en dortoirs.

Il n’est pas vraiment autorisé de camper sur la plupart des plages du littoral, en particulier dans les zones touristiques. Ceci dit,  contrairement au Quintana Roo, vous n’aurez en principe aucun mal à trouver un lieu assez isolé pour planter la tante.

Nous avons trouvé une chambre d’hôtel moins cher que ce que proposaient les auberges. Nous étions à l’Hotel Sol Colonial situé à une rue de la place principale. Si les chambres sont spacieuses, elles ne sont pas toujours très propres mais bon à ce prix là on s’en contente. Comptez 280$MX (12,5€) la chambre.

Nous avons choisi l’option tente près du restaurant Chiquila et du cenote du même nom, à l’extrémité est du Malecon. C’est ici que nous avons rencontré le capitaine Chino Mosca et ses amis, des personnes incroyables. L’hébergement n’est pas donné à Rio Lagartos. Les quelques hôtels du village pratiquent souvent des prix aux alentours de 500$MX (23€) pour une chambre double.

Nous avons fait plusieurs nuits dans l’hôtel San José, à quelques mètres de la place principale, sur la calle 63. Pour quelques 9 euros la nuit pour deux en plein centre, le rapport prix/proximité des sites historiques est imbattables. La propreté n’est certes pas parfaite, mais pour l’anecdote nous avons même eu une chambre avec 4 lits doubles pour nous tous seul !

LES TRANSPORTS

ADO (et autres):

Les bus touristiques pour les grandes destinations

Taxi colectivo à gogo

L’alternative des taxis collectifs

Tuk Tuk et taxi

Petit trajet et grand prix!

Transport pour aller à Valladolid depuis Mahahual ou Tulum

Pour se rendre à Valladolid depuis Mahahual il faut passer soit par Bacalar soit par Tulum. Si le transport direct Mahahual à Tulum existe, il n’y en a qu’un dans la journée et il coûte cher. Nous avons opté pour un trajet plus compliqué mais plus économique (176$MX contre 274$MX). Nous avons pris un premier collectivo en direction de Limones (1h de route et 48$MX soit 2€) et de Limones à Tulum (2h30 – 3h et 128$MX soit 5,75€).
Renseignez-vous sur les correspondances. Depuis Tulum, des bus partent environ toutes les heures à destination de Valladolid comptez 2h de route et 62$MX (3€).

Transport pour aller à Rio Lagartos depuis Valladolid

Un peu compliqué de se rendre à Rio Lagartos depuis Valladolid. En effet, il n’y a pas de bus direct, il faut d’abord se rendre à Tizimin. Les bus Valladolid – Tizimin partent toutes les 2h environ, comptez 1h15 et 30$MX (1,30€). Il faut ensuite prendre un bus ou collectivo pour Rio Lagartos, le dernier bus part de Tizimin à 17h et le dernier collectivo à 18h (50$MX et moins d’une heure de trajet).

Transport pour aller à Merida depuis Rio Lagartos

Trajet laborieux depuis Rio Lagartos. Si un bus relie Rio Lagartos à Mérida en 3h de route, il part à 6h30 du matin, un autre camion part à 15h pour arriver vers 21h à Mérida. Sinon il est obligatoire de passer par Tizimin et espérer trouver un bus direct pour Mérida. Nous avons pris le bus de 17h15 au départ de Rio Lagartos (45$MX) et avons réussi à prendre de justesse le bus Tizimin-Valladolid (30$MX) de 18h car il n’y avait plus de bus direct pour Mérida. Une fois à Valladolid, des bus partent en permanence pour Mérida. Comptez 2h-2h30 et 172$MX, 8€).

Transport pour aller à Tixkokob depuis Mérida

Des collectivos partent en permanence lorsqu’ils sont pleins depuis Mérida rue 54 entre la rue 65 et la 67. Comptez 30mn et 17$MX.

Transport pour aller à Kimbila depuis Mérida

Les collectivos partent toutes les heures depuis Mérida rue 54 entre la rue 65 et la 67. Si vous l’avez loupé vous pouvez prendre un collectivo pour Izamal et demander au chauffeur de vous arrêter au centre de Kimbila. Le trajet dure 1h et coûte 30$MX.

Transport pour aller à Homun depuis Mérida

Des collectivos partent en permanence direction Homun, nous nous y sommes rendus en voiture la journée où nous avons visité la Ruta Puuc.

Transport pour aller à Izamal depuis Mérida

Les collectivos partent dès qu’ils sont pleins sur la rue 65, 1h de trajet et 32$MX

BUDGET

9€ la nuit

2,5€ le repas

peu onéreux

La monnaie du Mexique est le Peso Mexicain. Lorsque vous retirez de l’argent au Mexique, vous n’aurez d’autres choix que de payer des frais bancaires s’élevant au minimum à 27 pesos par retrait. Les frais peuvent s’élever jusqu’à plus de 100 pesos dans certaines banques ou villes plus isolées. Toutes les grandes villes disposent de distributeur, contrairement aux petites.
Veillez donc à retirer en avance car si la majorité des établissements acceptent la carte bancaire, vous aurez entre 4 et 10% de frais supplémentaires à votre charge.

Pour vous guidez dans la préparation de votre budget visitez notre guide de voyage au mexique:

 

COUPS DE COEURS / À ÉVITER

Rio Lagartos

Sian Kaan

Les villages artisanaux mayas (Dzitnup, Tixkokob, Kimbila)

Les passages obligatoires par Cancun, Playa del Carmen et la partie touristique de Cozumel

Les cenotes ultra touristiques de la Riviera Maya, il vaut mieux demander aux locaux.

Vouloir visiter la Ruta Puuc et les cenotes de Hommun dans la même journée

A inclure dans notre prochain voyage dans le Yucatan et Quintan Roo ?

L’île d’Holbox

Non loin de Las Coloradas, au large de la côte nord est de la péninsule du Yucatán, cette île aux eaux turquoises et aux plages paradisiaques reste encore sauvage et moins exploitée touristiquement. Il est possible d’y voir les baleines migrer.

Le site archéologique de Calakmul

Perdu au milieu de la jungle au sud de la péninsule, ce site est grandiose et beaucoup moins visité.

Plongée au musée sous la mer

Au large de Cancun et Isla Mujeres, se trouve des centaines de statues sous la mer recouvertes de vie marine. La visite du site s’effectue en plongée, on s’immerge alors dans un monde hors du commun.