Couture d’habits traditionnels mayas à la main

Previous

Next

Couture de robes et habits traditionnels mayas à la main

Kimbila, Yucatan Plusieurs heures 4 personnes max.

Toute l’année  Artisanat, culture  Déjà testé par 2 Local Xplorers

Petit aperçu :

Les robes traditionnelles mayas dont sont vêtues les femmes les jours de fête sont magnifiques : blanches, brodées à la main de fleurs et autres motifs colorés. Nous vous invitons à la rencontre de Tertuliana, une petite dame d’une grande gentillesse, et de sa famille. C’est dans leur maison, à Kimbila, proche de Merida, que vous apprendrez à coudre à la main les vêtements traditionnels maya et l’art du « punto de cruz ». Plus qu’une activité, vous aurez peut être la chance d’être immergée plusieurs jours dans cette famille d’une grande hospitalité.

LA LOCAL IMMERSION

Découvrons comment sont brodés les authentiques habits traditionnels maya !

Le Mexique est un pays festif, les rues de Merida sont animées tous les jours de la semaine et encore plus le dimanche lors des « Merida en domingo » où la place principale de la ville se transforme en marché culturel et où des compagnies de danses traditionnelles font le show. Vous verrez alors les femmes revêtues de leurs plus belles robes, ornées de motifs colorés brodés à la main.
Si vous souhaitez apprendre à réaliser ces magnifiques tenues, cette immersion est faite pour vous !

Tertuliana sera ravie de vous enseigner le point de croix (punto de cruz) et vous pourrez même repartir avec votre bande brodée à coudre sur le vêtement de votre choix.
Au programme :

Rencontre avec la famille de Tertuliana
───
Sélection des multiples couleurs des fils
───
Choix du modèle à effectuer
───
Apprendre à débuter et terminer le motif
───
Technique du point ​de croix​
───
Apprendre à changer de fils

Échanges culturels passionnants, et peut être que vous serez même invités à partager plus de moments et découvrir d’autres activités traditionnelles maya!

Attention : cette immersion n’est pas uniquement destinée aux filles, les garçons pourront par exemple créer leur propre poche à coudre sur leur t-shirt préféré.
Laissez place à votre créativité ! 

LA LOCALISATION

Kimbila, Yucatan

Notre immersion se déroule dans le petit village de Kimbila situé à l’est de Merida proche d’Izamal. Cette destination oubliée des touristes, est idéale pour s’immerger dans la culture maya.
En plus de la famille de Tertuliana, d’autres dames vivent de la création d’habits traditionnels mayas qui sont soit vendus aux 3 petits magasins du village, fleurons du savoir faire local soit exportés à Merida.
Le village dispose aussi d’une belle église jaune.
Des collectivos partent toutes les heures depuis Mérida rue 54 entre la rue 65 et la 67. Si vous l’avez loupé vous pouvez prendre un collectivo pour Izamal et demander au chauffeur de vous arrêter au centre de Kimbila. Le trajet dure 1h et coûte 30$MX.
Pour se rendre à la maison de Tertuliana, emprunte​z​ la rue entre la place principale et l’église vers l’est (la première rue à gauche lorsque vous êtes face à l’église) tourne ​z​ à droite au 3ème croisement, vous y êtes ! Vous pouvez également demander votre chemin, demandez la famille Maii : Tertuliana, Leonardo, Gelmi et Marley.

L’HÔTE

Tertuliana et sa famille: Leonardo, Gelmi et Marley.

Tertuliana a la soixantaine, très accueillante et souriante, elle aime les échanges et saura vous mettre à l’aise. Elle a appris à coudre dès son plus jeune âge avec sa sœur.
Elle vit dans une jolie maison qui dispose de 2 chambres, d’un salon, d’une cuisine/salle à manger, d’une petite pièce où travaillent son mari et sa fille comme couturiers et un petit jardin. Tertuliana et Leonardo ont 4 enfants : une travaille à cancun, un autre étudie​ à Mexico et Gelmi et Marley sont toujours au village. Marley travaille avec son père et a construit sa maison juste à côté de celle de ses parents. Gelmi est professeur d’anglais dans le collège du village et est en train de construire sa maison à côté de celle de sa sœur. Tous sont très proches.
Tertuliana avait 16ans lorsqu’elle a rencontré son mari, à 19ans elle avait un premier enfant. Tous deux viennent de familles pauvres et ont réussi en travaillant dans les champs et en cousant à la main puis à la machine à retrouver des conditions de vie acceptables. Très croyants, ils remercient ​Ds​ ieu pour ce que la vie leur a donné.
On vous invitera sûrement à déjeuner peut être même aurez vous la chance de passer plusieurs jours en leur compagnie. Très vite, vous vous sentirez faire partie de la famille.

NOTRE EXPERIENCE

C’est en demandant aux locaux dans les rues de Merida où sont fabriqués les belles robes traditionnelles maya que nous avons découvert l’existence de Kimbila. Nous avons alors sauté dans le premier colectivo. Nous sommes malheureusement arrivés un peu tard, en fin d’après midi. Après avoir demandé au village, nous nous sommes retrouvés devant chez Tertuliana et avons rencontré sa fille Gelmi. Nous lui avons dit que nous souhaitions apprendre le point de croix et elle nous a tout de suite invité à dormir chez elle afin d’apprendre à coudre le lendemain avec sa mère. N’ayant pas nos affaires et ayant payé la nuit d’hôtel nous lui avons dit que nous reviendrons le lendemain. Elle nous propose alors de rester chez eux la nuit suivante. C’est au si que nous sommes revenus le lendemain avec des affaires pour 2 jours.

Tertuliana nous a accueilli car Gelmi travaillait à l’école. Elle nous a proposé la boisson locale dont les maya ​s​ raffolent au petit déjeuner : l’atole. Boisson à base de maïs, lait et lait sucré ​ qu’​ elle nous appris à préparer le jour suivant.

Nous nous sommes ensuite mis au travail sur le canapé du salon. Tertuliana nous montre ses créations qu’elle met plusieurs mois à réaliser. Elle brode sur la “tela”, un toile quadrillées servant de guide, des motifs pleins de couleurs qu’elle coût pour habiller la robe blanche. Ces broderies ornent le vêtement tel parure et le finisse au niveau des mollets.
Elle travaille souvent en sur mesure pour les femmes du villages ou de Merida. Elle utilise également des modèles pour s’inspirer.

Elle nous donne à chacun notre matériel : cette fameuse tela, une aiguille et des fils de toutes les couleurs.
Tertuliana nous demande ensuite ce que nous souhaitons réaliser. Pour Nico, ce sera une poche à coudre sur un t-shirt uni, pour moi une bande faisant le tour des épaules pour un haut à épaules dénudées. Nous devons ensuite choisir notre modèle parmi ceux de Tertuliana. Beaucoup sont fleuris, certains paraissent plus difficiles à réaliser que d’autres.

Tertuliana nous apprend ensuite comment débuter les motifs en attachant notre fils à l’aiguille et au support. Chaque point que compose le motif est un “punto de cruz” ou point de croix. Elle nous explique alors comment croiser à chaque point. Nous comprenons vite le principe mais ne pouvons égaler la rapidité d’exécution de notre professeur. Les motifs étant composés de fils de couleurs différentes, il faut calculer et souvent commencer plusieurs motifs avec le même fils puis les finir avec les couleurs manquantes. Tertuliana nous apprend alors comment changer de fil.

Une fois le principe intégré il suffit de suivre le modèle et de répéter l’opération autant de fois qu’il y a de motifs et essayer de gagner en rapidité sans se tromper (sinon il faudra tout refaire).
Tertuliana est patiente et nous aide beaucoup.
Nous faisons une pause pour aller visiter l’école où enseigne Gelmi et découvrir comment se passe la fête des morts dans le Yucatán.

Puis nous nous remettons à la tâche jusqu’à 5h, une fois le soleil couché, les mayas ne sont plus censés travailler car cela fatigue et abîmes les yeux. Nous faisons un tour dans le village et allons acheter le dîner pour remercier la famille de son hospitalité. Le repas tous ensemble fut riche en échange et nous avons appris beaucoup de la culture maya.

Le lendemain matin, nous nous levons de bonne heure et apprenons à préparer l’atole avec Tertuliana, une boisson que nous aimons beaucoup. Cela ressemble un peu au riz au lait mais ​plus liquide et avec du maïs et non du riz. Nous préparons aussi les quesadillas au jambon et fromage et déjeunons en famille.

Nous nous remettons sur nos créations afin de les finir dans la journée.
Leonardo revient vers midi avec un beau poulet que Tertuliana cuisine dans une soupe très savoureuse. Encore un beau moment de partage en totale immersion. On se sent vraiment à la maison.

Après le déjeuner tout le monde se remet à l’ouvrage, Tertuliana et nous dans le salon, Leonardo et Marley dans la pièce d’à côté avec leurs machines à coudre.

C’est en fin d’après midi que nous devons nous dire au revoir, le cœur gros car nous nous sommes vite attachés. Le sourire aux oreilles, conscients de la chance que nous avons d’avoir vécu une expérience pareil​le​ , la plus belle depuis le début de notre voyage et la tête pleine​ de souvenirs.
Nous sommes restés en contact et prévoyons de revenir leur rendre visite.