Oaxaca: randonnées, plages et artisanat

Itinéraire d’un séjour à Oaxaca: entre randonnées, plages et artisanat

 Oaxaca: randonnées, plages et artisanat 11 jours En couple

Novembre 2017 268€ / personne Déjà testé par 2 Local Xplorers

Petit aperçu :

Quatrième étape de notre voyage au Mexique, après le Quintana Roo, le Yucatan et le Chiapas nous voilà à Oaxaca, qui nous promet encore une nature luxuriante.  L’aspect culturel est toujours très présent, et les différents artisans de la région sont ravis de nous transmettre coutumes et traditions. Les habitants de Oaxaca, tout aussi accueillant, seront ravis de vous inviter chez eux afin de vous immerger dans la culture locale . Entre artisanat, treks de plusieurs jours et farniente sur des plages paradisiaques quasi-désertes, cet itinéraire est certainement en mesure de séduire le Local Xplorer qui est en vous!

LES STOPS

★★★★☆

Très jolie ville coloniale nichée entre les montagnes à 1500m d’altitude, Oaxaca à des airs de San Cristobal. Si c’est une grande ville, son centre aux rues pavées et aux multiples églises et musées est très charmant. Le Zocalo est la place centrale. Agréable et ombragée elle abrite le parlement et la belle
cathédrale. Complètement piétonne, elle abrite de nombreux cafés et restaurants. La jolie place Alameda accueille souvent des événements culturels. Les deux rues qui partent du Zocalo vers le Nord sont piétonnes, aux nombreux restaurants chics et boutiques et à la belle architecture. La calle Alcalá mène au musée des arts contemporains, à l’église Sangre de Cristo et la Plaza Las Virgenes avant de continuer jusqu’à l’imposant Templo de Santo Domingo.

Cette magnifique église est la plus grandiose de Oaxaca avec sa façade baroque aux multiples détails. Derrière se trouve le jardin botanique et au Nord-Est, le grand parque Llano, un vrai bol d’air frais. Les rues colorées avenida de la Independencia et 2 abril mènent également à de belles églises dont la Basilica de la Soledad et le Templo de San José de Garcia.
Se balader au hasard dans les rues permet aussi d’admirer de belles façades colorées et des petites places ombragées. Si Oaxaca est une destination à elle-même, ses environs sont très riches entre ruines mayas, villages d’artisanat de toute sorte et villages de montagne avec de nombreuses possibilités de randonner.

★★★★★

À l’est de Oaxaca, la Valle de Tlacolula est composée de villages d’artisanat, de quelques ruines mayas, de l’impressionnante cascade pétrifiée de Hierve El Agua, de plantations de cactus et fabriques de Mezcal et du plus gros arbre du monde El style (14m de diamètre). Matatlan et Mitla sont deux villes sur lesquelles sur lesquelles nous nous sommes attardés. D’abord, nous nous sommes rendus à Matatlan, capitale du Mezcal. La région est la seule à être autorisée à produire cet alcool emblématique du Mexique (par soucis de qualité). Tout comme la province de Guadalajara qui est la seule à pouvoir produire la Tequila.

Entre montagnes et champs de cactus, le paysage est splendide. Matatlan est une toute petite ville traversée par la grande route qui mène à Oaxaca. C’est ici que sont installées les petites fabriques de Mezcal qui le produisent de façon traditionnelle. Nous nous sommes rendus à la Perla Blanca où nous avons appris le processus de production avec Rey. Retrouvez ici le détail de notre immersion: découverte de la production artisanale de Mezcal à Matatlan  . Nous avons ensuite rencontré des paysans travaillant dans leurs champs en nous baladant au milieu des cactus.

★★★★☆

Ensuite, à seulement 20mn de Matatlan, Mitla, considéré comme pueblo magico (village magique) est un petit village au pied de belles montagnes. Si ses principaux intérêts sont son site archéologique qui renferme de belles gravures et les beaux bâtiments de sa place principale, Mitla abrite aussi plusieurs petites entreprises de tissage aux machines anciennes. Nous avons rencontré et appris des travailleurs qui tissent tous types de tissus à la force des bras et des jambes, un travail fatiguant. Plus de détails sur notre immersion ici: l’art du métier à tisser avec un tisserand de Mitla

★★★★★

Il est possible de faire de belles randonnées dans les montagnes au nord-Est de Oaxaca. Le projet d’éco tourisme des Pueblos Mancomunados permet de relier 9 villages par des sentiers de randonnée. Chaque village dispose d’un centre d’information pour les visiteurs, de cabañas (bungalows) et de comedores (petits restaurants). Au départ de Cuajimoloyas, il faut s’acquitter de 60$MX/personne pour emprunter les chemins qui mènent aux autres villages. Le billet est à conserver durant tout votre séjour dans la région mais ne nous a pas été demandé aux autres villages.
Nous avons effectué le chemin de Cuajimoloyas (3200m) à Lachatao (2100m) en passant par Benito Juarez, la Neveria et Latuvi sur 3 jours. Certains sentiers ne sont pas très bien indiqués et il convient de demander aux centres d’informations touristiques et aux locaux sur place.

Il nous a fallu 3h pour rallier Benito Juarez depuis Cuajimoloyas puis 3h autres heures pour nous rendre à la Neveria. Le chemin est très beau et passe de vallées en vallées, montant puis descendant les collines, coupant à travers les champs de maïs et les cactus.
Les panoramas sont splendides, on aperçoit de petites maisons isolées qui se fondent au paysage. Le chemin descend ensuite, s’enfonçant dans la forêt jusqu’à la rivière avant de remonter à pic 300m jusqu’à la Neveria.
Si vous souhaitez faire du camping sauvage, nous vous conseillons de vous installer dans les champs avant la montée qui arrive à la Neveria, ou de continuer après la Neveria. Au village, il faut payer 60$MX/personne (vous pouvez négocier 50$MX) pour planter votre tente. Le prix des cabañas est de 550$MX pour une privée ou de 180$MX/ personne pour un lit dans une chambre partagée. Durant la soirée à la Neveria nous avons rencontré les habitants du village qui nous ont offert des bières et le repas dans la salle des fêtes (c’était la fête du village).

Le 2ème jour il nous a fallu encore 3h pour nous rendre au joli village de Latuvi. Le chemin passe dans la forêt, descend à la rivière puis remonte jusqu’au village perché sur une colline. La vue est encore une fois très belle. Il y a également une cascade dans les environs. Depuis Latuvi nous avons choisi de marcher encore1h avant d’établir notre campement près de la rivière en contrebas entre les champs de maïs et les taureaux. Il y a de multiples lieux pour camper près de la rivière.
Le 3ème jour, il nous restait 3h de randonnée pour rejoindre Lachatao. Le sentier longe la rivière et se perd dans un canyon pour remonter ensuite à flanc de falaise, c’est magnifique. Nous finissons donc en beauté ces 3jours après une montée jusqu’au village qui dispose d’une splendide église du 16ème siècle et d’une nouvelle vue imprenable sur la vallée.

★★★★☆

Découverte de la côte pacifique du Mexique à Puerto Escondido. Destination connue pour le surf, elle n’était pas très fréquentée lors de notre passage. Il est possible de découvrir 5 plages à pied en commençant par la plus connue : Zicatela. Longue de 3km, cette immense plage de sable blond paraît vide malgré qu’elle soit bordée de nombreux cafés et restaurants.
Les grosses vagues attirent les surfeurs du monde entier et plusieurs compétitions s’y déroulent. À l’est de Zicatela se trouve la plage de la baie principale de Puerto Escondido. De nombreuses barques y sont amarrées et si vous marchez sur le bord de l’eau on vous proposera de faire un tour. 1km plus loin vous découvriez les plages de Manzanillo et Puerto Angelito nichés dans une baie entourée de beaux rochers. Le cadre est très beau mais les petites plages sont bondées de touristes mexicains. De nombreux petits restaurants de plage proposent poissons grillés et fruits de mer.

Encore 1km plus loin, il est possible de rejoindre la très belle Playa Carrizalillio en empruntant les escaliers qui descendent entre deux falaises. Ici aussi vous trouverez de quoi manger et prendre un verre. Un dernier km vous permettra de rejoindre la sauvage et déserte plage Coral. Le chemin pour descendre à la plage n’est pas facile à trouver, demandez.
Entre falaises et rochers cette tranquille plage est indéniablement la plus belle et agréable. Ici pas de restaurant ni de vendeurs en tout genre. Si vous continuez en longeant la plage vous tomberez sur la longue et sauvage plage Bacocho où 2 hôtels et clubs de plage sont situés, cachés dans la végétation. Les grosses vagues peuvent rendre la baignade dangereuse.

En continuant un au bord de l’eau vous arriverez au centre de préservation des tortues. Chaque nuit, des bénévoles et employés ramassent les œufs pondus par les tortues afin de les protéger des prédateurs pendant leur 35 jours de gestation. À éclosion les tortues sont relâchées sur la plage où elles rejoignent la mer. Des excursions mènent des touristes « libérer les tortues » mais vous pouvez aussi vous y rendre en marchant sur la plage.
Il vous sera possible de faire une donation au centre si vous souhaitez contribuer à la préservation de l’espèce. Une autre excursion populaire depuis Puerto Escondido est d’aller voir le plancton s’illuminer la nuit sur la lagune Manialtepec à l’Ouest. Le prix est de 200$MX pour une heure sur la lancha et le transport. Nous avons testé et avons été très déçus.

★★★★★

Les villages de Mazunte, San Agustinillo, Zipolite et Puerto Angel valent le coup d’œil. Perdus dans la forêt, ils sont beaucoup plus calmes et moins touristiques que Puerto Escondido. Nous nous sommes arrêtés à Zipolite et serions bien restés quelques jours de plus pour visiter les alentours. Très belle et longue plage de sable blond, Zipolite est nichée entre végétation dense et rochers. Les îlots rocheux des deux extrémités de la plage rendent le lieux plus beau et plus sauvage. Des petits restaurants de plage proposent des fruits de mers et permettent de savourer des cocktails dans des hamacs ou transats. Très agréable pour se reposer une journée, il est aussi possible de visiter la côte en kayak et de marcher jusqu’à une petite plage à l’est.
Attention, à Zipolite, les nudistes sont de sortie ! Vous en croiserez beaucoup. De nombreux marginaux y posent aussi leurs bagages.

HÉBERGEMENT

Hôtels à bas prix, auberges et camping

Il est très simple de se loger au Mexique. Même en dernière minute, vous trouverez toujours une auberge ou un hôtel à bas prix. Souvent, si vous voyager à deux, la chambre double dans un petit hôtel local vous coûtera moins cher que deux places en dortoirs.

Oaxaca est très sauvage, vous trouverez un endroit pour camper très facilement. Les habitants font preuve d’une grande hospitalité, il n’est donc pas impossible que vous passiez quelques soirées chez l’habitant

L’hôtel Lupita, situé à 2 pâtés de maison du Zocalo, offre des chambres sommaires mais propre à 200$MX les douches et toilettes sont partagées.

Deux options : les cabañas (bungalow) qui coûtent environ 550$MX (25€) dans chacun des villages ou le camping (60$MX/personne aux villages ou gratuit en sauvage). Certains villages proposent également des hébergements chez l’habitant se renseigner directement sur place.

Casa Edda, situé sur l’axe principale reliant les villes de la côte, en hauteur par rapport au début de la plage Zicatela et du mirador, propose des cabanes rustiques pour 200$MX (9€), une aire de camping et des chambres. Le propriétaire est très accueillant et n’hésite pas à aider.

LES TRANSPORTS

ADO (et autres):

Les bus touristiques pour les grandes destinations

Taxi colectivo à gogo

L’alternative des taxis collectifs

Tuk Tuk et taxi

Petit trajet et grand prix!

Transport pour aller à Oaxaca depuis Tuxcla

Depuis Tuxtla des bus de jour et de nuit rallient Oaxaca comptez 12h et 622$MX (28€). Vous pouvez réserver en ligne sur le site ADO. Nous n’avons pas réservé et avons dû prendre le bus de jour, c’est long, très long ! La route est très mauvaise.

Transport pour aller à Matatlán et Mitla depuis Oaxaca

À Oaxaca, il faut se rendre sur le périphérique à l’ouest du centre ville au terminal petiferico et prendre soit un bus (20$MX pour Mitla environ 1h) soit un taxi colectivo (30$MX pour Matatlan environ 1h). Des tuk tuk relient Matatlán et Mitla pour 20$MX/personne. Depuis Mitla des colectivos se rendent à Hierve El Agua.

Transport pour aller à Cuajimoloyas depuis Oaxaca

Il n’y a pas de transports direct de Oaxaca à Cujimoloyas. Il faut se rendre à Tlacolula en taxi collectif (20$MX et 1h) depuis le périphérique ouest de Oaxaca puis prendre un colectivo ou une camionnette pour Cujimoloyas (30$MX et 40mn). Attention, il est compliqué de retourner de Lachatao ou Amatlan (2km après Lachatao) à Oaxaca, il y a peu de transport et le dernier part à 13h. Il est difficile d’obtenir les informations avant d’arriver à Lachatao. Le mieux est de faire une nuit sur place avant de repartir le matin.
Si vous êtes pressé vous pouvez toujours demander à un particulier de vous emmener à Ixtlan à 40mn de route où vous trouverez des taxis collectifs tout le temps. Cela peut vous coûter cher (200$MX). Depuis Ixtlan le taxi collectif coûte 55$MX pour 1h302h et ne vous laissera qu’à l’entrée de la ville mais des bus locaux passent en permanence et coûtent 6$MX, ils peuvent cependant mettre du temps car le trafic à l’entrée de Oaxaca est très dense.

Transport pour aller à Puerto Escondido depuis Oaxaca

Depuis Oaxaca, des bus ADO relient Puerto Escondido. Mieux vaut acheter le billet un jour à l’avance, nous n’avons pas eu de place dans les bus de 21h30 et 23h30 et avons dû partir à 1h30 du matin. Comptez 360$MX (16€)en fonction des horaires du bus.

Transport pour aller à Zipolite depuis Puerto Escondido

Il n’y a pas de bus direct depuis Puerto Escondido jusqu’à Mazunte, Zipolite … il faut prendre un bus blanc et bleu qui passe en permanence sur l’axe côtier principale en direction de l’est et de Pochutla et s’arrêter à San Antonio (37$MX soit 1,7€) puis prendre une camionnette qui passe toutes les 20mn et qui fait une boucle entre Pochutla, San Antonio, Mazunte, San Agustinillo, Zipolite et Puerto Angel (20$MX). La dernière camionnette pour rentrer à l’axe principal est à 18h.

BUDGET

8€ la nuit

2€ le repas

peu onéreux

La monnaie du Mexique est le Peso Mexicain. Lorsque vous retirez de l’argent au Mexique, vous n’aurez d’autres choix que de payer des frais bancaires s’élevant au minimum à 27 pesos par retrait. Les frais peuvent s’élever jusqu’à plus de 100 pesos dans certaines banques ou villes plus isolées. Toutes les grandes villes disposent de distributeur, contrairement aux petites.
Veillez donc à retirer en avance car si la majorité des établissements acceptent la carte bancaire, vous aurez entre 4 et 10% de frais supplémentaires à votre charge.

Pour vous guidez dans la préparation de votre budget visitez notre guide de voyage au mexique:

 

COUPS DE COEURS / À ÉVITER

Randonnée entre les Pueblos Mancomunados

Zipolite et alentours

Matatlan et ses paysages

La bioluminescence du plancton à Puerto Escondido

Payer un tour pour la libération des tortues

A inclure dans notre prochain voyage ?

Mazunte, San Agustinillo Puerto Angel

Près de Zipolite, sur la côte pacifique au sud de la région de Oaxaca, ces plages sauvages sont perdues dans la végétation, de magnifiques paysages

Vale de Zimatlan et vale de Etla

Situées à l’ouest de Oaxaca, ces vallées regroupent de nombreux site mayas dont le fameux Monte Alban et des villages d’artisanat intéressants.