Trek Indian Nose en solo sans guide

Lac Atitlan, Guatemala

Trek au Volcan Nevados de Sollipulli: un géant au cratère de glace
27/10/2018 Nico&Anna

Previous

Next

Trek au Volcan Nevados de Sollipulli: un géant au cratère de glace

 Nevados de Sollipulli, RN Villarica, Chili 4,5 heures  Avril 2018Sans guide1500CL (soit 2€)

Difficulté: 3/5 Dist. : 14,5km Asc. : + 1 409 m. Desc. :- 1 409 m.

Alt. max : 2 204m. Alt. min : 1 117m. Déjà testé par 2 Local Xplorers

Petit aperçu :

Oubliée des voyageurs, le volcan Nevados de Sollipulli est peu connu, et pourtant il contient dans son immense cratère un glacier ! Cette randonnée constitue une réelle merveille au sein du parc Villarica. Elle commence par la traversée d’une forêt largement peuplée d’Araucaria, vous parcourez ensuite un paysage volcanique désertique et admirerez de beaux panoramas sur la vallée et les volcans environnants, avant d’atteindre le sommet et d’être bluffé par sa spectaculaire vue. L’un des plus larges cratères d’Amérique du Sud, où la nature a choisi de remplacer la lave par de la glace…

CARTES

[sgpx gpx=”/wp-content/uploads/gpx/Nevados_de_Sollipulli.gpx”]

Infos pratiques

Transport

Il est difficile de se rendre aux Nevados de Sollipulli sans être véhiculé.
25km séparent Malalcahuello du début du chemin.
Il faut d’abord prendre la route en direction d’Icalma et de l’Argentine puis tourner à droite sur la S563 et directement à gauche sur la piste S575 qui traverse des champs avant de monter jusqu’à la cabane de la Conaf et le début du chemin. Cette dernière portion monte énormément estest très accidentée sur la fin. Impossible d’envisager le trajet en stop, cette randonnée est trop peu fréquentée. Vous pouvez essayer de contracter un tour depuis Malalcahuello pour vous y emmener si vous n’êtes pas véhiculé.

Hébergement

Nous avons effectué cette rando à la journée et avons dormi dans la petite ville de Malalcahuello. Nous avons négocié une cabaña avec poil à 20000pesos (soit 26€).Vous avez la possibilité de mettre votre tente sur des emplacements à l’entrée de la rando, ou bien de planter votre tente au sommet, ou sur la glace pour les plus téméraires!

Conseils

  • Pour effectuer ce trek il faut être habitué aux randonnées avec ascension. En effet, sur les 7,2km jusqu’au sommet l’ascension est de 1317m de dénivelé positif au total. Une partie du chemin grimpe sur un terrain sablonneux, ce qui accentue la difficulté de la montée.
  • Cette randonnée s’effectue à la journée mais ceux qui sont équipés pourront aussi dormir sur le glacier, dans le cratère, une expérience inoubliable qui nécessite de bien s’informer avant.
  • Vous pourrez vous repérer grâce à notre tracé gps et aux chemins de maps.me.
  • Le point de départ du sentier se situe à 25km de Malalcahuello (non loin du parc national de Conguillio). Un bureau de la Conaf permet d’obtenir des informations en direct. L’entrée du parc est de 1500CL (soit 2€). Entre avril et novembre le bureau de la Conaf devrait être fermé et l’entrée est donc gratuite.

Ne pas oublier

7 litres litres d’eau par personne MINIMUM
───
Casquette ou chapeau
───
Crème solaire
───
Lunette de soleil
───
Deux repas pour les midis, un pour le soir
───
Tente, sac de couchage et matela
───
Nécessaire de camping
───
Une bonne paire de chaussures de rando
───
Frontale ou lampe de poche
───
Tracé GPS pour le 2ème jour (version numérique et/ou papier)

Le trek en détails

Cette randonnée est très complète car vous apprécierez différents types de paysages. Des forêts denses d’Araucaria aux paysages désertiques de la pente du volcan en passant par de magnifiques points de vues sur la vallée et pour finalement surplomber un immense cratère glacé !
Si quelques tours proposent cette excursion, ce trek est complètement réalisable en solo et ne nécessite pas l’accompagnement d’un guide surtout jusqu’en mai lorsque la neige n’a pas encore recouvert le chemin.

Au niveau de la cabane de la Conaf, un mini campement au bord de la rivière dispose de toilettes/douches et d’une cabane pour faire la cuisine. C’est derrière celle ci que le chemin commence, s’enfonçant dans la forêt. 1,2km et 200m d’ascension plus tard, un petit mirador offre une première vue sur la vallée. Le chemin continue ensuite entre les arbres. Un peu plus loin, le chemin se dégage et l’on se retrouve au bout d’un petit canyon de la pente du volcan. Une flèche indique de continuer sur la droite et de ne pas aller tout droit (nous nous sommes rendus compte plus tard que cette option est tout de même possible). Le chemin retrouve rapidement la forêt.

Il reste encore environ 1,5km avant que le paysage ne change complètement. La végétation s’efface laissant place à un paysage lunaire caractéristique des zones volcaniques. On voit alors une des parties du cratère et un beau panorama sur la vallée et les volcans Lonquimay, Tolhuaca et Llaima où nous étions la veille.

Le chemin longe la pente du volcan puis descend un peu avant de mener à une montée courte mais raide . C’est ici qu’un chemin descend, évitant de longer la pente du volcan. Ce chemin mène à la flèche croisée précédemment en passant dans le petit canyon. C’est le chemin que nous avons pris au retour pour gagner un peu de temps.

Mais revenons à l’ascension. Le chemin devient sablonneux et et la pente devient encore plus raide. Cette partie est sûrement la plus dure du trek. Au bout d’1km et 200m d’ascension vous arriverez à un mirador. La vue sur la vallée est vraiment magnifique. Ce point de vue permet de faire une pause avant la dernière partie de l’ascension.

Celle-ci continue dans le sable. Le dénivelé reste important. Vous grimperez une colline et basculerez (après 1,2km et 240m d’ascension) entre deux montagnes, dans le cours d’eau d’une toute petite rivière. En haut de cette vallée, on aperçoit le sommet qui n’est plus très loin. Encore une courte montée et vous pourrez gravir sur la gauche le sommet du cratère. Peut être aurez vous des névés à traverser. C’est une fois en haut que vous resterez ébahi par l’immensité du cratère et du glacier qui le rempli !

Nous ne nous y attendions pas et sommes restés bouche bée ! On n’imagine la vue avant d’arriver au sommet. De l’autre côté du cratère nous admirons les volcans Villarica, Quetrupilan et Lanin. En se retournant c’est toute la vallée grimpée qui se dévoile ainsi les volcans enneigés que nous avions déjà l’habitude de voir les jours précédents. En contrebas, on voit bien la découpe de la glace très plate. On se sent vraiment petit face à un tel spectacle.

Des condors viendront peut être voler au dessus de votre tête pour attirer votre attention.
Nous vous conseillons ensuite de redescendre légèrement, à travers les champs de sable remplis de creux pour gravir le sommet de l’autre côté (à gauche du précédent sommet). Toujours plus haut ! Encore une partie bien raide mais courte. De l’autre côté du Cerro nous admirons les lacs partagés entre le Chili et l’Argentine.

Ce point de vue permet également de se positionner à une extrémité du cratère afin de l’admirer dans toute sa longueur. Encore plus impressionnant !
Hors saison, vous serez pratiquement seuls au sommet. Le cratère est alors à vous ! Prévoyez d’admirer la vue pendant un moment, on ne s’en lasse pas.
Puis vient le temps de redescendre, des souvenirs plein la tête !

Nos treks au Chili