Trek Indian Nose en solo sans guide

Lac Atitlan, Guatemala

Randos et treks proche de Pucon: le Sanctuario de Cani
30/10/2018 Nico&Anna

Randos et treks proche de Pucon: le Sanctuario de Cañi

 Sanctuario de Cani, Pucón, Araucanie, Chili 5,5 heures  Avril 2018Sans guide4000CL (soit 4,5€)

Difficulté: 3/5 Dist. : 19,5km Asc. : + 1 263 m. Desc. :- 1 263 m.

Alt. max : 1 548m. Alt. min : 357m. Déjà testé par 2 Local Xplorers

Petit aperçu :

Le parc privé du Sanctuario de Cani offre la possibilité d’effectuer une belle randonnée dans la forêt proche de Pucon. Vous y découvrirez plusieurs lacs et surtout une très belle vue depuis son sommet sur les volcans de la région : Villarrica, Quetrupillan et Lanin mais aussi sur la vallée et les lacs.
PS: désolé pour les photos, nous avons perdu le dossier et n’avons pu récupérer que quelques images de vidéos.. Mais ça vaut le coup !

CARTES

[sgpx gpx=”/wp-content/uploads/gpx/Sanctuario_de_Cani.gpx”]

Infos pratiques

Transport

Il n’est pas toujours facile de se déplacer dans les environs de Pucon si l’on n’est pas véhiculé. Difficile de se rendre aux thermes Los Pozones, au volcan Quetrupillan. Vous n’aurez cependant aucun mal à vous rendre au Sanctuario de Cani, renseignez vous sur les bus en villes.
Pour les personnes véhiculées, maps.me sera votre meilleur ami !

Hébergement

Nous avons choisi de nous établir à Pucon afin de découvrir ses environs sans changer constamment d’hébergement. Nous avons séjourné à l’Hospedaje Irma, situé rue Lincoyan 365 (l’hostel ne se trouve pas sur maps.me). C’est une adorable petite mamie qui tient l’auberge dans sa propre maison. Il est possible d’utiliser sa cuisine et salle à manger. Les chambres sont propres. Nous avons payé 20000CL (soit 26€) pour une chambre double avec salle de bain partagée. Ce qui était plutôt convenable par rapport aux hébergements assez chers de Pucon.

Conseils

  • L’entrée coûte 4000CL/personne.
  • Si elle est accessible au plus grand nombre, cette rando est tout de même physique avec un dénivelé important pour le nombre de km.
  • Vous pourrez vous repérer grâce à notre tracé gps et aux chemins de maps.me.
  • Il est également possible de camper dans un refuge sur le chemin.

Ne pas oublier

2 litres litres d’eau par personne
(vous en trouverez en route!)
───
Casquette ou chapeau
───
Crème solaire et lunettes de soleil
───
( ou K-way! )
───
Un repas pour le midi
───
Une bonne paire de chaussures de rando
───
Tracé GPS (version numérique et/ou papier)

Le trek en détails

Le parc est très bien organisé, les chemins sont très bien signalés, difficile de se perdre ! Au bureau de l’entrée, on vous donne une carte du parc et on vous explique la rando. Chaque secteur est représenté par un animal. Il vous faudra ensuite prendre une petite route plate à gauche après le bureau sur 1km afin d’arriver au début du chemin. C’est alors que vous prenez à droite et commencez l’ascension dans la forêt.

Le chemin grimpe assez fortement. Au bout de 1,4km, la forêt dévoile un premier beau paysage sur la vallée, les montagnes et le lac Caburga. Un peu plus loin, un panneau indique une petite cascade (très petite) où il est aussi possible de remplir sa bouteille d’eau. 1km plus loin, le belvédère Mamull permet une fois de plus de se reposer tout en admirant une belle vue.

Le refuge du parc se trouve seulement 600m plus tard. Assez bien équipé, il dispose d’un poil, d’une mezzanine et permet de passer la nuit dans un joli cadre, entre forêt et ciel étoilé.

Le chemin s’engouffre dans la forêt et 1,6km et 230m de dénivelé plus tard on se retrouve au premier lac :”Laguna las Totoras”. On arrive alors sur un plateau où sont situés plusieurs lacs.
Nous avons choisi de nous rendre directement au point de vue final afin d’y pique niquer.

Nous avons donc parcouru encore 2,2km afin de rejoindre le sommet. On traverse d’abord le plateau longeant la laguna las Totoras et la laguna Negra puis, une belle montée nous mène aux rochers qui constitue un mirador.

La vue est imprenable depuis le sommet. On admire les volcans Villarrica, Quetrupillan et Lanin, leurs sommets enneigés, l’immensité de la forêt, les lacs et autres montages environnantes. La vue mérite l’effort de l’ascension.

Une fois redescendu, nous vous conseillons d’effectuer la boucle permettant de découvrir les différents petits lacs aux nuances de bleu/vert. Laissez-vous guider par les panneaux.
Le retour s’effectue ensuite par le même chemin que l’aller.

Nos treks au Chili